Créer son blog hébergé sur Dropbox avec Calepin

Tiens, voilà une solution qui devrait plaire à tous ceux qui ont envie de créer un blog et de l’héberger sur leur Dropbox. En janvier dernier, nous avons effectivement vu que c’était parfaitement possible avec Scriptogr.am, un drôle de service vraiment très pratique, mais il est possible que ce dernier ne vous ait pas complètement convaincu. Et si c’est le cas, alors vous allez être content puisque Calepin est un service du même genre et qui fonctionne grâce à la magie du Markdown. Alors c’est sûr, cette solution ne remplacera sans doute pas un WordPress, un Dotclear ou même un Tumblr, mais elle vous permettra quand même de vous amuser un peu.

Créer son blog hébergé sur Dropbox avec Calepin

L’installation de la solution est assez simple. Il suffit en effet de vous rendre sur Calepin, de choisir le nom de votre blog (qui sera du type « xxx.calepin.co »), d’autoriser l’application à se connecter à votre Dropbox, de choisir un nom pour votre site, de remplir les autres options si le coeur vous en dit et de cliquer enfin sur le bouton « Save ». En quelques minutes, c’est complètement plié et il faut d’ailleurs souligner que Calepin permet de faire pas mal de choses. Si vous le désirez, il est ainsi possible de relier la plateforme à votre Disqus afin d’intégrer des commentaires, de lui rattacher votre compte Twitter afin d’en assurer la promotion ou même de partir sur un nom de domaine personnalisé en remplissant le CNAME qui va bien.

Vient ensuite le moment de commencer à remplir votre blog. Là, autant vous le dire clairement, vous ne profiterez pas d’une interface d’administration pour mener cette tâche à bien. Non, pour ajouter, éditer ou supprimer vos articles, tout se passera directement depuis votre Dropbox. Dans le dossier « Apps », vous allez effectivement trouver un nouveau répertoire du nom de « Calepin » et c’est dans ce dernier que vous devrez ajouter les fichiers représentant vos articles. Chacun de ses derniers sera bien évidemment enregistré au format MD ou RST et il faudra donc bien respecter les règles du Markdown pour les créer. Notez d’ailleurs qu’un guide complet est disponible à cette adresse. Pas mal de choses sont possibles, on va pouvoir saisir un titre ou un contenu pour notre article, bien sûr, mais aussi lui coller une date, des tags ou même des images. La solution n’est pas forcément facile à prendre en main au premier abord mais c’est surtout une question d’habitude. Pour créer vos articles, vous pouvez évidemment passer par n’importe quel éditeur de texte.

En revanche, notez que pour que vos changements soient pris en compte, vous devrez impérativement repasser par le site de Calepin et cliquer sur le bouton « Publish ». Y compris lorsque vous supprimez ou lorsque vous éditez un article. C’est un peu contraignant, c’est vrai, mais il n’y a pas d’autres solutions.

Au final, Calepin n’est peut-être pas parfait, mais il remplit plutôt bien son office. La fonction qui lui fait le plus cruellement défaut, c’est quand même la possibilité de personnaliser son thème. Par défaut, tous les sites créés avec cette plateforme seront en effet similaires les uns aux autres et vous pouvez d’ailleurs vous faire une idée du résultat en allant consulter ce blog.

Via

Mots-clés calepindropboxweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.