Créer un site en quelques clics avec Strikingly

Il suffit d’une simple recherche pour trouver des centaines et des centaines de services permettant de créer facilement un site ou un blog en quelques clics. Strikingly, lui, est un nouveau-venu bien décidé à se tailler une part du gâteau et qui a, en plus, de fortes chances d’y parvenir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il propose de nombreuses fonctionnalités et qu’il profite, en plus, d’un éditeur particulièrement facile à utiliser. Et si l’on ajoute à cela le fait que tous les sites créés par son entremise joueront la carte du « responsive design », on se dit que le petit coquin a finalement de grandes chances d’arriver à ses fins.

Tout commence évidemment par la sempiternelle inscription. Une inscription qui se fera en quelques secondes puisque vous n’aurez finalement que trois champs à remplir : votre adresse mail, votre mot de passe et votre nom d’utilisateur. Pas mal, évidemment, même si on aurait bien aimé pouvoir s’identifier rapidement à l’aide d’un compte Google, Twitter ou même Facebook. Quoi qu’il en soit, une fois que l’inscription est faite, Strikingly va nous renvoyer directement vers l’assistant qui nous permettra de créer notre premier site.

Strikingly : la page d'accueil

La pag d’accueil de Strinkingly.

La création d’un site

La création d’un nouveau site ne prend qu’un instant et la procédure à suivre tient finalement en deux étapes. Dans un premier temps, on va devoir choisir le type de site à créer. Trois options s’offriront alors à nous et on pourra se contenter d’un site personnel ou bien opter pour un portfolio ou même pour un site d’entreprise. Peu importe donc que vous désiriez présenter vos travaux, votre incroyable vie ou votre super start-up, le service s’adresse finalement à presque tous les publics.

Dans un second temps, nous allons devoir sélectionner le thème le plus adapté à notre projet. Là encore, Strikingly ne fait pas dans la demie-mesure puisqu’il profite d’un catalogue assez important. Bien, mais le meilleur reste à venir puisque tous les thèmes proposés profitent en plus de finitions exemplaires. D’habitude, ces services se contentent de thèmes simples et épurés, ce n’est pas le cas de celui-ci puisqu’il a décidé de taper dans le haut du panier avec des créations aussi riches que variées.

Une fois le thème sélectionné, les choses sérieuses commencent et Strikingly nous renvoie ainsi vers l’éditeur.

Strikingly : le choix du type de site

Strikingly permet de choisir le type de site à créer : personnel, portfolio ou entreprise.

L’édition d’un site

Comme mentionné un peu plus haut, l’éditeur proposé par Strikingly est vraiment très agréable à utiliser. Sur le côté gauche, nous allons ainsi trouver une barre latérale qui nous permettra de structurer les rubriques de notre site ou même d’enregistrer nos dernières modifications si on le désire. En un clic, on pourra également pré-visualiser notre création comme si nous étions sur un ordinateur, sur une tablette tactile ou sur un smartphone. Ah, les bienfaits du « responsive design », hein…

Bon, et l’édition alors ? Là encore, c’est on ne peut plus simple puisqu’il suffira de placer le curseur de la souris sur l’élément à modifier pour voir apparaître un bouton qui nous permettra de l’éditer. Ca marche avec n’importe quoi et aussi bien avec les éléments textuels qu’avec les images ou encore les arrière plans. Notez en outre que l’éditeur propose un bon nombre d’outils pour modifier à la volée la mise en forme de nos textes et plein d’autres petites choses très sympathiques. Le truc intéressant, c’est qu’il n’y a pas besoin d’être un fin connaisseur, ou même un expert, pour utiliser correctement le service.

Strinkingly : le choix du thème

Le choix du thème.

Les options premium

Je n’en ai pas encore parlé mais il faut savoir que Strikingly est disponible en plusieurs versions. Si la version de base est gratuite, il faudra nécessairement opter pour une formule payante si vous souhaitez accéder à certaines fonctionnalités :

  • Version gratuite : Aucun nom de domaine personnalisé, offre limitée à un site et bande passante de 500 Mo par mois au maximum.
  • Version Pro – 16$ par mois : Possibilité de configurer un nom de domaine personnalisé, offre limitée à cinq sites, accès au HTML/CSS/JavaScript, sécurisation du site et bande passante illimitée.
  • Version Starter – 8$ par mois : Possibilité de configurer un nom de domaine personnalisé, offre limitée à deux sites et bande passante de 5 Go au maximum.

Pas mal, non ? Certes, il faut avouer que les offres premium proposées sont très intéressantes. Du coup, si vous avez besoin de créer un ou plusieurs sites, alors voilà un service sympathique qui devrait vous rendre bien des services.



Frédéric Pereira est l'auteur de cet article

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser

  • Facebook permet maintenant de masquer le Ticker / Télex

    Masquer le Ticker / Télex de Facebook, c’est maintenant possible !

    Ce n’est un secret pour personne, le Ticker – ou plutôt le Télex chez nous – ne fait pas vraiment le bonheur des utilisateurs de Facebook. Certes, c’est un bon moyen pour savoir ce que vos amis sont en train de faire, mais son contenu est parfois redondant avec ce que l’on trouve dans notre fil d’actualité. Une fois n’est pas coutume, Mark Zuckerberg a donc décidé d’écouter ses utilisateurs en leur offrant la possibilité de le masquer ou de l’afficher comme ils le désirent. Vraiment très sympa, c’est sûr, mais il faut aussi noter…

  • Bittorrent Live, Bittorrent fait dans le streaming en P2P

    Bittorrent Live, Bittorrent fait dans le streaming en P2P

    On l’oublie souvent mais Bittorrent n’a pas été inventé pour permettre aux pirates de télécharger le dernier album de Pascal Obispo. A la base, c’est effectivement un simple protocole de communication qui a été inventé pour permettre à plusieurs personnes éloignées géographiquement d’échanger tranquillement leurs données sans avoir à passer par un serveur central surchargé. En gros, c’est donc une belle technologie, c’est même une noble technologie, et c’est quand même important de le rappeler. Or justement, le créateur de ce protocole – Bram Cohen – s’est lancé dans la réalisation d’une nouvelle solution dédiée…

  • Terms of Service: Didn't Read

    ToS;DR, quand quelqu’un d’autre lit les conditions d’utilisation pour vous

    « J’ai lu et j’accepte les termes des conditions d’utilisation« , cette simple phrase que l’on connaît par cœur (elle ou une dérivée) constitue le plus gros mensonge du monde : on a tous déjà coché cette case sans avoir réellement fait ce qu’elle demande, et sans aucun remords… Mais désormais, quelle que soit votre excuse pour accepter le contenu de ces pages interminables en moins de 3 secondes, elle n’est plus valable grâce à Terms of Service; Didn’t Read (ou ToS;DR), un projet créé pour lire ces conditions à votre place. ToS;DR est un projet libre…


  • Articles Populaires -

  • Les Bons Plans -

  • Articles au hasard -