Créer une carte aventure pour Minecraft

Minecraft est sans aucun doute l’un des jeux les plus populaires du moment. Son succès, il le doit à son mode survie ou même à son mode créatif, bien sûr, mais pas seulement. Non, parce que Minecraft profite aussi d’un autre atout dans son jeu : les cartes aventures. Ces mêmes cartes qui permettent aux joueurs de vivre des… aventures incroyables et toutes plus variées les unes que les autres. Et si vous avez envie de savoir comment faire pour créer ce type de cartes, alors sachez que vous êtes bien tombés puisque c’est justement le thème de ce nouveau tutoriel. Tout est expliqué dans la suite.

Avant toute chose et pour dissiper tout malentendu, sachez que votre humble serviteur n’est absolument pas un expert ès Minecraft. Et ça vaut également pour les cartes aventures, bien sûr. Du coup, si vous constatez des oublis ou des erreurs, n’hésitez donc pas à vous manifester dans les commentaires à la suite de cet article. Même chose si vous avez des astuces pour créer plus facilement ce type de cartes.

Créer une map aventure sur Minecraft

Créer une carte aventure sur Minecraft, ce n’est pas forcément très compliqué.

L’histoire, le scénario

Tout commence avec l’ambiance et la nature de la carte. C’est un peu logique, bien évidemment, mais c’est important de bien insister sur ce point parce que si vous vous lancez sans idée précise et sans savoir ce que vous voulez faire, alors vous risquez fort de vous planter et de perdre ainsi un temps précieux. Dans un premier temps, il faudra donc dessiner mentalement les contours de votre monde. Souhaitez-vous créer une aventure contemporaine ? Préférez-vous opter pour une ambiance médiévale ? Ou même futuriste ?

Une fois que vous avez répondu à ces quelques questions, il faudra encore écrire les grandes lignes de votre scénario. Pourquoi ? Tout simplement parce que tout le reste va dépendre de lui. Si vous commencez à créer votre monde sans avoir une idée précise de ce que devra faire le joueur, alors ça risque d’être très compliqué.

En ce qui me concerne, j’ai opté pour une aventure toute bête, toute simple. L’histoire se déroulera sur une petite île, après un naufrage, et le joueur devra simplement essayer de trouver un moyen de survivre et de rentrer chez lui. Rien de très transcendant, donc, mais c’est une idée qui me trotte dans la tête depuis pas mal de temps et tout l’intérêt de ce thème, c’est qu’il nécessite très peu de constructions.

WorldPainter pour Minecraft

WordPainter, un très bon éditeur de cartes pour Minecraft.

La création du monde

Lorsque tout est clair dans votre tête, vous pouvez passer aux choses sérieuses et commencer à créer votre carte. Comment ? Toute la question est là, bien entendu, et sachez d’ailleurs qu’il ne faudra pas compter sur Minecraft pour mener à bien cette délicate opération. Enfin, vous pourriez le faire en passant directement par le jeu, mais ça vous prendrait sans doute quelques années avant de parvenir à vos fins.

Non, la solution va être de passer par un logiciel tiers spécialement dédié à cette tâche. Un éditeur de cartes, donc. Il en existe un certain nombre sur le marché mais celui qui a retenu mon attention, c’est WorldPainter. Un outil relativement accessible, tout en anglais et qui ressemble pas mal à Paint sauf que ce dernier va vous permettre de dessiner des cartes pour Minecraft. De les dessiner, mais aussi de les exporter directement dans le titre.

Attention cependant car cet outil n’est pas facile à prendre en main. Un temps d’adaptation sera nécessaire, mais voici une liste non exhaustive des fonctionnalités qu’il propose :

  • Tools : Des outils qui vont vous permettre d’agir sur la structure de votre monde avec un bouton pour remplir la carte d’eau, un autre pour augmenter le niveau de la terre, encore un pour lisser le terrain et pas mal d’autres babioles en prime.
  • Layers : C’est ici que vous trouverez tous les objets que l’on trouve d’ordinaire sur les cartes de Minecraft, comme des cavernes, de la glace, des arbres, des ressources ou même des marais.
  • Terrain : Pas de grosses surprises, ce panneau centralise tous les matériaux utilisés pour construire des cartes, et donc de la terre, de la pierre, de l’eau, de la lave, du sable et ainsi de suite.
  • Brush : Une fois que vous aurez sélectionné le calque ou le matériaux qui vous intéresse, il vous restera à personnaliser votre pinceau et vous devrez donc définir sa forme, son intensité et quelques options supplémentaires en prime.

Voilà pour les différents panneaux qui composent l’interface de l’application. En allant fouiner dans les options du logiciel, vous trouverez également d’autres options intéressantes. Je pense notamment à la vue 3D disponible par l’entremise du menu « View », une vue qui vous permettra de visualiser votre carte en trois dimensions et donc de gommer les éventuelles erreurs que vous auriez pu commettre.

Bref, c’est un outil plutôt complet et c’est précisément pour cette raison que je vous ai préparé une vidéo pour vous le présenter.

L’architecture, les mécanismes

Votre scénario est prêt, votre carte est bouclée, mais le plus dur reste à venir car vous allez à présent devoir habiller votre monde. Comment ? En construisant des bâtiments ou en imaginant des mécanismes qui favoriseront l’immersion du jour et qui lui permettront d’interagir plus facilement avec son environnement. Et là, contrairement à ce que l’on pourrait penser, il ne faudra pas basculer notre carte en mode créatif. Non, en réalité, vous allez devoir jouer normalement à votre propre création pour la modifier et pour réaliser vos différentes structures.

J’imagine votre tête, mais rassurez vous car vous n’aurez absolument pas besoin de miner et de récolter à la main toutes les ressources dont vous aurez besoin pour mettre votre projet à bien. Encore heureux, remarquez.

Pour aller plus vite, nous allons effectivement passer par un plugin spécifique du nom de TooManyItems. A quoi va t’il nous servir ? Très bonne question et la réponse est assez simple puisque ce dernier va étendre notre inventaire en y incluant absolument tous les objets qu’il est possible de trouver sur Minecraft. Ce qui vaut pour les blocs, bien sûr, mais également pour les outils et n’importe quel autre élément du jeu. Le truc, c’est que ce dernier n’est pas forcément des plus simples à installer, surtout pas pour les néophytes.

Installer TooManyItems

Si vous souhaitez installer TooManyItems, suivez donc les étapes suivantes :

  • Téléchargez TooManyItems à cette adresse. (*)
  • Ouvrez le dossier Minecraft.
  • Allez dans le répertoire « bin ».
  • Ouvrez le fichier « minecraft.jar » à l’aide de l’outil adapté.
  • Copiez tout le contenu de l’archive de TooManyItems dans « minecraft.jar ».
  • Supprimez ensuite « META-INF ».
  • C’est terminé.

(*) : Attention à bien récupérer la version du plugin correspondant à votre version de Minecraft, sinon ça ne marchera pas et ça pourra même faire planter le jeu.

Notez que cette procédure est exactement la même pour Windows et Mac OS. La seule chose qui change, en réalité, c’est le chemin du dossier de Minecraft. Sur Windows, il faudra aller dans « %appdata%/roaming/.minecraft/bin/ » et dans « ~/Library/Application Support/minecraft/bin/ » pour Mac OS. Concernant ce dernier, sachez que vous aurez également besoin d’un bon logiciel pour décompresser votre fichier .jar. En ce qui me concerne, j’ai opté pour The Unarchiver.

Utiliser TooManyItems

L’utilisation de TooManyItems est assez simple, et elle ne devrait pas vous poser de problème. En gros, tout ce que vous avez à faire, c’est d’ouvrir votre inventaire et d’appuyer sur la touche « o ». Là, comme par magie, vous devriez voir apparaître plein d’éléments autour de votre inventaire. Autant vous prévenir tout de suite, au début, ça fait vraiment bizarre, mais on finit par s’y retrouver assez facilement.

Voici un aperçu des fonctionnalités proposées par l’extension :

  • En haut, dans la barre d’outils : Une série de boutons pour changer de type de cartes (survie, créatif, aventure), pour régler l’heure de la journée, pour modifier la difficulté, pour remonter la vie ou la faim du personnage.
  • A droite, dans le panneau latéral : Un accès direct à tous les éléments disponibles dans Minecraft. On peut faire défiler les différentes pages, cliquer sur la thématique qui nous intéresse ou encore utiliser le champ de recherche si le coeur nous en dit.
  • A gauche, dans un autre panneau latéral : Plusieurs boutons permettant de sauvegarder facilement son inventaire pour le retrouver par la suite en quelques clics.

Et après, comment ça se passe ? En cliquant sur l’élément de votre choix, vous en récupérerez une pile complète, et donc une pile qui en contient 64. Pour les plus grosses constructions, vous pouvez aussi opter pour une pile illimitée en cliquant sur l’élément de votre choix avec le bouton gauche de votre souris tout en maintenant la touche MAJ enfoncée. C’est vraiment un coup à prendre mais vous devriez être tranquille avec cet outil.

En conclusion

Voilà pour les grandes lignes. Bien sûr, à côté de ça, rien ne vous empêche non plus de fouiner sur la toile pour mettre la main sur les textures qui sauront mettre en avant votre magnifique création. Il existe également pas mal d’outils supplémentaires pour Minecraft qui sauront vous aider dans votre quête. D’ailleurs, si vous connaissez quelques pépites, n’hésitez surtout pas à laisser un petit commentaire à la suite de l’article. Même chose si vous souhaitez partager vos créations et vos cartes aventures, évidemment.

Mots-clés minecrafttutoriels