Criblé de dettes, un Russe a décidé de se mettre aux enchères

Aleksandr Kramarenko, un entrepreneur russe, n’a pas honoré un contrat important avec un site d’e-commerce et il est désormais criblé de dettes. Il a donc décidé de se mettre lui-même aux enchères. Littéralement.

Aleksander a une vingtaine d’années et il travaille depuis un moment dans le monde des affaires. Plus tôt dans l’année, il a décroché un gros contrat avec une boutique en ligne russe du nom de PichShop.ru afin de faire sérigraphier pas moins de 1 830 planches en frêne.

Annonce Pich Shop

Un entrepreneur russe a été contraint de se mettre en vente pour payer ses dettes.

Le client lui a fait parvenir la marchandise en temps et en heure, mais notre entrepreneur a été incapable d’honorer la commande.

Aleksander avait le choix entre se marier ou faire face à des poursuites

Pire, suite à d’importants dysfonctionnements, Aleksander n’a pas non plus eu la possibilité de retourner les matériaux à la boutique. Résultat des courses, il doit à son client environ 3,12 millions de roubles russes, ce qui représente un peu plus de 49 000 €.

Problématique, d’autant que notre ami ne dispose pas d’une telle somme.

Face à la situation, son client a commencé par le menacer de poursuites avant de lui faire une proposition pour le moins étonnante. Il lui a en effet proposé de se mettre lui-même aux enchères sur le site.

Faute de mieux, Aleksander a accepté et il a donc mis en ligne une annonce sur PichShop.ru dans la foulée, avec un an de mariage garanti à la meilleure enchérisseuse.

Afin d’éviter de mauvaises surprises, notre infortuné entrepreneur avait tout de même émis une condition : les enchères devaient être faites par des femmes de moins de 35 ans. Pour le reste, l’annonce était assez complète et elle évoquait notamment la taille de l’homme, son poids et la taille de ses vêtements. Elle était en outre accompagnée de plusieurs photos prises de face et de profil, dont deux où il apparaissait torse nu.

L’opération a été un succès pour la boutique

Histoire d’attirer le plus de monde possible, Aleksander et PichShop.ru ont défini une enquête minimum de 10 000 roubles, soit environ 157 €. Contre toute attente, de nombreuses demoiselles ont enchéri et notre ami a ainsi reçu un peu plus de 200 offres… dont un tiers émises par des hommes. Elles ont été volontairement ignorées par la boutique.

Alexander Belousov, le PDG de la boutique, n’a pas divulgué l’identité de l’heure élue ni même la valeur de son offre. Il a cependant indiqué que son enchère avait dépassé de loin la dette du futur marié. Mieux, grâce à cette opération, la boutique s’est retrouvée sous les feux des projecteurs et elle a ainsi fait la une de tous les médias locaux. Pour lui, les retombées de l’opération sont donc très intéressantes.

Reste à savoir ce qu’en pense notre entrepreneur. Remarquez, le bon côté de la chose, c’est que ce dernier a reçu de nombreuses offres… venant cette fois d’agences de mannequins. Une reconversion en vue ?

Annonce Pich Shop 2

Mots-clés insoliteweb