Curiosity a recommencé à forer dans la surface de Mars

Il semble que le foret de Curiosity soit enfin de nouveau en action. Le rover Curiosity Mars de la NASA a en effet réussi à percer 5 cm dans un rocher dimanche 20 mai, recueillant pour la première fois depuis plus de 18 mois des échantillons en poudre de la Planète Rouge, rapportent les scientifiques de la NASA.

Le foret de Curiosity, qui se trouve à l’extrémité du bras robotique de 2,1 mètres du robot, a été mis sur la touche depuis la fin de 2016, lorsqu’un moteur qui soutient deux postes de stabilisation de chaque côté du foret a cessé de fonctionner.

Curiosity

Une solution enfin trouvée pour forer le sol de Mars

Depuis, les ingénieurs ont imaginé des solutions de contournement potentielles et les ont testées au Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA à Pasadena, en Californie, la structure qui gère la mission de Curiosity.

La plus prometteuse de ces techniques de forage alternatives maintient le foret étendu au-delà des poteaux stabilisateurs, puis le pousse dans la roche en utilisant la force fournie par le bras robotique. Cette méthode a passé une multitude de tests ici sur Terre, et maintenant elle a fait ses preuves sur Mars, sur une roche appelée « Duluth », rapportent les membres de l’équipe de la mission.

« L’équipe a fait preuve d’une grande ingéniosité pour concevoir une nouvelle technique de forage et l’implémenter sur une autre planète », a déclaré dans un communiqué Steve Lee, directeur adjoint du projet Curiosity au JPL. « Ce sont 5 cm d’innovations vitales sur 97 millions de kilomètres de distance. Nous sommes ravis que le résultat ait été si probant. »

De l’eau, beaucoup d’eau sur Mars il y a très longtemps

Le forage est une partie essentielle de la mission à 2,5 milliards de dollars de Curiosity, qui étudie le potentiel passé de Mars où il y avait la vie, et comment le climat de la planète rouge a changé au fil du temps. Les analyses de Curiosity sur les échantillons de roches forées ont permis à l’équipe du rover de déterminer que le site d’atterrissage du robot, le sol du cratère Gale (long de 154 km), hébergeait un système lacustre et hydrodynamique s’étendant sur de longues distances il y a des milliards d’années.

Curiosity est actuellement en train d’escalader les contreforts du mont Sharp haut de 5,5 km, qui s’élève au centre du cratère Gale. Le rover étudie les couches rocheuses au fur et à mesure, cherchant des indices sur la transition de Mars il y a très longtemps, lorsqu’elle est passée d’une planète relativement chaude et humide à une planète froide et sèche.

Mots-clés curiositymars