Curiosity a pris ce selfie au cœur d’une tempête de poussière

Curiosity nous a gratifiés de nombreux selfies durant ces dernières années et le petit rover ne compte visiblement pas changer ses habitudes puisque la NASA vient de publier une nouvelle photo composite prise au cœur d’une tempête de poussière martienne.

Mars a beau être pressentie pour devenir la toute première colonie de l’humanité, elle est loin d’être la destination rêvée.

Curiosity Selfie

En réalité, elle est même connue pour être une planète extrêmement hostile.

Mars, une planète hostile souvent touchée par des tempêtes de poussière

Les températures à sa surface, pour commencer, sont très basses et elles oscillent généralement entre -133°C et +17 °C. Là-dessus, il faut également compter avec une atmosphère irrespirable et avec une magnétosphère malheureusement absente.

Pour ne pas arranger la situation, Mars est souvent frappée par des tempêtes de poussière et la dernière en date semble poser de nombreux problèmes aux rovers présents à la surface de la planète. La NASA a en effet été obligée de placer Opportunity en sommeil la semaine dernière afin de pallier au manque d’ensoleillement provoqué par l’obscurcissement de l’atmosphère martienne, saturée en poussières.

Fort heureusement, Curiosity s’en sort un peu mieux que son lointain cousin grâce au générateur thermoélectrique à radio-isotope placé dans ses entrailles. Contrairement à ce dernier, il n’a en effet pas besoin d’être exposé aux rayons solaires pour recharger ses batteries.

Curiosity a pris un petit selfie

Et justement, afin de nous aider à mieux nous rendre compte de la violence de la tempête qui s’est abattue sur Mars, la NASA a publié ce dimanche un nouveau selfie mettant en scène le brave petit rover.

Partagée par Sean Doran, cette image a pas mal tourné chez les amoureux de l’espace, mais également sur certains comptes complotistes. Beaucoup ont ainsi fait remarquer l’absence d’un quelconque bras robotisé sur la photo tout en suggérant que cette incohérence suffisait à prouver que l’humanité n’avait jamais mis le pied en dehors de sa propre planète.

En réalité, l’explication de ce mystère est assez simple. Cette photo n’a pas été prise d’un seul tenant et elle se compose en réalité de plusieurs images prises par Curiosity et assemblées ensuite par l’agence spatiale américaine.

La NASA s’était d’ailleurs exprimée sur le sujet en 2016 suite aux attaques répétées de ses plus farouches détracteurs, en publiant sur son compte Instagram une animation mettant en scène le processus grâce auquel le rover peut se prendre en photo.

Mots-clés curiositymars