Cyanogen aurait plus d’utilisateurs que Windows et BlackBerry réunis

Parti d’un simple ROM custom, Cyanogen propose désormais un véritable système d’exploitation mobile basé sur Android, un système que l’on commence à retrouver par défaut sur certains smartphones, comme ça a été le cas au début du OnePlus One. Le gros avantage de CyanogenMod, c’est de pouvoir être installé sur un très grand nombre de smartphones différents, permettant parfois d’augmenter la durée de vie de certains terminaux lâchement et honteusement abandonnés par leurs constructeurs.

Cette potentielle omniprésence et la possibilité de grandement personnaliser CyanogenMod ont procuré à ce dernier un grand succès, peut-être même plus grand que ce que vous pourriez penser : selon l’employé de Cyanogen Adnan Begovic qui a annoncé la nouvelle, l’OS est désormais utilisé par plus de 50 millions de personnes à travers le monde.

Cyanogen

Cyanogen continue sa route

Une croissance très importante et rapide qui, doucement mais sûrement, procure une position de plus en plus dominante à Cyanogen dans l’univers des systèmes d’exploitation mobiles. Une position qui serait d’ailleurs au-dessus de celle de certains constructeurs.

Toujours selon le même homme, CyanogenMod serait en effet utilisé par plus de personnes que Windows et BlackBerry, les deux réunis. Une information qui est cependant à relativiser.

En effet, Adnan Begovic n’a pas cité Windows Phone qui est pourtant la version actuelle du système de Microsoft, mais Windows Mobile. Ce que l’on doit en déduire est donc assez mystérieux : Windows Mobile existe bel et bien mais, depuis que Windows Phone a repris les rennes il y a quelques années, il est mort. C’est donc assez facile de passer au-dessus.

Mais il se peut également qu’une erreur se soit glissée dans le discours de Cyanogen et que l’OS comparé soit effectivement Windows Phone. Si tel est le cas, nul doute que la place de Cyanogen est loin d’être à ignorer. Même si Google n’a pour l’instant toujours rien à craindre.

Via | Image : tapaponga

Mots-clés cyanogencyanogenmod