CyanogenMod sur la HP TouchPad : ça avance

Si vous faites partie des chanceux qui sont parvenus à décrocher une HP TouchPad chez Rueducommerce hier matin, alors ce qui suit risque de vous intéresser au plus haut point. Car en effet, vous n’êtes sans doute pas sans savoir que deux équipes s’affrontent actuellement pour assurer le portage de Google Android sur la tablette tactile de HP, à savoir celles de TouchDroid et de Cyanogen. Yep, même que nous avons vu hier que les gars de TouchDroid avaient bien avancé. Cette fois, c’est l’équipe qui se cache derrière CyanogenMod qui a marqué un essai et vous allez très vite comprendre pourquoi en regardant la vidéo qui suit…

CyanogenMod sur la HP TouchPad : ça avance

Là, c’est clair, les gars de Cyanogen ont franchement pris de l’avance sur ceux qui bossent sur TouchDroid. Je sais, c’est cruel, mais il ne faut pas avoir peur de dire les choses. Et en même temps, notez que ce n’est pas si surprenant que cela, hein… Ces types là ont des années d’expérience derrière eux, ils sont déjà parvenus à « débloquer » un bon nombre de mobiles et on peut donc supposer que la TouchPad ne représentait pas un grand défi pour eux. Vraiment pas, même… Avec un bandeau sur les yeux et un bras attaché dans le dos, ils auraient sans doute fait aussi bien.

Enfin passons. Ce que l’on apprend dans cette vidéo, c’est qu’il ne reste plus grand chose pour que CyanogenMod soit totalement fonctionnel sur la HP TouchPad. Ainsi, l’écran tactile multipoint est parfaitement reconnu par Android (rappelons que l’équipe de TouchDroid avait pas mal buté sur ce point) et il est même possible de profiter d’un dual boot et de démarrer ainsi aussi bien sur Android que sur WebOS. Pour le reste, la plupart des composants de la tablette sont reconnus, à l’exception d’un seul : la carte WiFi. Oui, c’est un peu gênant, hein, une ardoise incapable de surfer sur le web perd de son intérêt. Il doit également subsister quelques bugs, mais le résultat est quand même saisissant.

Le truc qui est quand même bien sympa, c’est qu’on peut remarquer que la TouchPad ne souffre d’aucune latence. Le chargement des applications et des paramètres est vraiment très fluide et ça prouve au moins une chose, à savoir que cette tablette est parfaitement capable de faire tourner Google Android. Non, vraiment, les gars de Cyanogen ont fait un boulot remarquable et on devrait très logiquement voir débarquer leur outil en version finale avant la fin du mois d’octobre.

Et là, c’est sûr, ça va faire un paquet d’heureux, non ?



Via