Cydonia Mensae, ou l’étonnante histoire du visage de Mars

Mars est au centre de toutes les attentions depuis plusieurs années, et notamment depuis que la NASA et plusieurs groupes privés parlent de sa colonisation. Toutefois, la popularité de la planète rouge ne remonte pas à hier et elle a ainsi beaucoup fait parler d’elle au milieu des années 70 lorsque des photos prises par une sonde ont révélé la présence de ce qui ressemblait à un immense visage.

Mars accompagne l’humanité depuis plusieurs siècles. La planète rouge fait en effet partie des cinq planètes visibles à l’œil nu et les premières observations remontent donc à l’Antiquité.

Cydonia

En raison de sa couleur, la planète a toujours été associée à la guerre, à la mort et à la destruction.

Mars, une planète qui a toujours fasciné l’humanité

Les Grecs l’associaient ainsi à Arès, le dieu de la guerre, et les Babyloniens à Nergal, le dieu de la mort, des destructions et du feu. Pour les Hindous, Mars était nommé Mangala, du nom du dieu de la guerre.

Mars a toujours occupé une place importante pour les agences spatiales mondiales et de nombreuses sondes ont ainsi été envoyées sur place depuis les années 60. Les missions Mariner ont ouvert la voie en effectuant plusieurs survols, mais l’étude de la planète a véritablement pris un nouveau tournant avec le programme Viking, un programme très ambitieux visant à poser des rovers à sa surface.

Mener à bien cette mission n’a pas été facile. Lorsque le projet a été présenté par la NASA devant le congrès à la fin des années 60, l’enveloppe globale était estimée à 364 millions de dollars. Quelques mois plus tard, l’agence a cependant été obligée de revoir ses prévisions à la hausse et de tabler ainsi sur une enveloppe de 606 millions de dollars.

Finalement, le coût total du projet a atteint les 915 millions de dollars.

Viking, une des missions martiennes les plus ambitieuses

La NASA avait initialement prévu de procéder au lancement de ses sondes en 1973, mais l’agence a été obligée de revoir ses délais à la hausse en raison des contraintes budgétaires de l’époque. Viking 1 et Viking 2 ont donc quitté notre planète en 1975 pour s’envoler en direction de Mars.

Leur voyage a duré un peu moins d’un an. Viking 1 s’est placé dans l’orbite martienne le 21 juin 1976 et Viking 2 le 9 août de la même année. Elles ont fonctionné pendant plusieurs années.

L’un des objectifs de la mission Viking était de déterminer si Mars était ou non susceptible d’abriter une forme de vie intelligente. Durant les années suivant leur mise en orbite, Viking 1 et Viking 2 ont donc survolé la planète rouge afin de prendre en photo sa surface.

Le 25 juillet 1975, durant sa trente-cinquième orbite, Viking 1 a survolé la planète autour du quarante-et-unième degré de la latitude nord et il a alors pris en photo le Cydonia Mensae, un étonnant relief ressemblant au visage grimaçant d’un être venu d’ailleurs.

Un visage ou une simple colline érodée ?

Cette photo avait fait beaucoup de bruit à l’époque et de nombreux chercheurs ont ainsi cru voir voir une structure artificielle sur cette image, une structure prouvant de manière incontestable l’existence d’une forme de vie évoluée sur Mars. Par la suite, en observant la région, DiPietro et Molenaar ont cru distinguer une structure pyramidale composée de cinq faces différentes, une structure située à seulement quelques kilomètres de cet immense visage.

Cydonia Mensae a fait couler beaucoup d’encre, naturellement, mais de nouvelles photos prises dans les années 90 par Mars Global Surveyor ont finalement révélé que cet immense visage n’était rien de plus qu’une colline érodée par les siècles.

La déception a été grande, mais Cydonia Mensae est tout de même resté dans la pop culture et ce visage a ainsi été évoqué dans de nombreuses œuvres cinématographiques différentes, des œuvres comme Total Recall ou encore Mission du Mars.

Cydonia Mensae, un symbole de la culture pop

Plus tard, Cydonia Mensae est également devenu un symbole des effets de la paréidolie et donc de ce phénomène qui pousse le cerveau humain à chercher du sens et des formes structurées dans des formes aléatoires.

Mars, de son côté, est toujours la cible de nombreux fantasmes et il ne se passe ainsi pas une semaine sans que les chasseurs d’extraterrestres ne lui consacrent une vidéo. Il arrive d’ailleurs parfois que nos sondes trouvent de drôles de choses, un peu comme le cratère Chryse Alien Head.

Mots-clés insolitemars