Cygnss, le chasseur de tempêtes de la NASA, sera mis en fonction l’année prochaine

La NASA travaille actuellement sur un nouveau système de satellites chasseurs de tempête. Ce dispositif porte le nom de système de navigation par satellite Global Cyclone, plus connu sous le nom de Cygnns.

Il est composé d’une flotte de huit minisatellites de 24 kilos et mesurant 1,5 mètre de long. Ce nouveau système servira à prédire la puissance des tempêtes et ouragans avant qu’ils n’atteignent la terre ferme.

La technologie actuelle de suivi des tempêtes est capable de prédire la trajectoire des ouragans, mais elle n’a pas la capacité d’en mesurer l’intensité. Pourtant, les scientifiques ont besoin de ces données pour prévenir à l’avance les personnes habitant dans des zones à risque de fortes tempêtes d’évacuer leurs maisons en cas de danger mortel.

La flotte de satellites de chasse aux tempêtes de la NASA Cygnss a justement pour but de corriger le tir.

La nécessité de plonger au cœur des tempêtes

Alors que la trajectoire d’une tempête peut-être prédite en analysant les données de son environnement, prédire son intensité est une autre histoire. Pour réussir à déterminer l’intensité d’une tempête, il faut avant tout rechercher l’origine de son énergie et mesurer la puissance des vents à l’intérieur et à proximité du centre de la tempête.

Les systèmes de satellites utilisés jusqu’à maintenant ont eu du mal à pénétrer le bord extérieur de l’œil d’une tempête. C’est pourtant là où est générée la plus grande partie de sa puissance en raison des fortes pluies qui entourent généralement son centre. Cela empêche les signaux de ces satellites de pénétrer dans la tempête et d’en définir la puissance avec exactitude.

Prédiction et surveillance du niveau d’intensité des tempêtes

Le chasseur de tempête Cygnss de la NASA, d’une valeur de 157 millions de dollars, a justement été conçu pour franchir ces obstacles. Les huit minisatellites de cette flotte vont mesurer les vents de tempête en utilisant les signaux GPS qui se réfléchiront sur la surface de l’océan et pénétreront à travers la pluie intense pour recueillir des données sur les bords jusqu’au centre de la tempête.

Ces minisatellites pourront également fournir des informations en temps réel sur les changements d’intensité des tempêtes. Alors que les anciens satellites ne volaient que tous les deux jours, la flotte Cygnss volera plus souvent et se rapprochera davantage des tempêtes afin d’en suivre les variations d’intensité et de donner aux gens le temps de se préparer.

Les chercheurs de la NASA ont indiqué que l’ensemble du système pourrait être pleinement opérationnel dès 2019.

Mots-clés NASA