Clicky

Daech a hacké Google, ou presque…

Daech a une dent contre les multinationales américaines, et pas uniquement contre Twitter et Facebook. En réalité, le groupuscule terroriste ne peut pas non plus encadrer Google et il vient de le prouver puisqu’il a mené une attaque de grande envergure contre un de ses sites. Enfin, ce n’est pas tout à fait exact…

La présence de l’Etat Islamiste ne se limite pas à la vie réelle et le groupe est également très présent sur le web. Il a pendant longtemps utilisé les réseaux sociaux pour assurer sa propagande mais il est aussi très présent sur des applications comme Telegram.

Daech Google

Des hackers proches de Daech ont attaqué un site parce qu’ils pensaient qu’il appartenait à Google.

En marge, il a aussi de nombreux soutiens chez les hackers.

Daech a de nombreux soutiens chez les hackers

Un groupe du nom de « Cyber Caliphate Army » a d’ailleurs publié un communiqué sur Telegram la semaine dernière pour indiquer qu’il avait l’intention de s’en prendre à une des plus grosses sociétés du web, Google pour ne pas le nommer.

Il avait promis une action d’éclat pour le début de la semaine et il n’a pas menti puisqu’il a défaçé un site du nom de addgoogleonline.com.

Si ce terme ne vous dit rien, sachez qu’il fait référence au fait de remplacer la page d’accueil d’un site par une autre page afin de faire passer un message particulier. Cette technique n’est pas à la portée du premier venu, c’est un fait, mais les hackers ont cependant commis une grave erreur : ce site n’avait aucun lien avec Google.

Absolument aucun, même, puisque le nom de domaine a été enregistré par un internaute du nom de Gandani K, un internaute vivant actuellement en Inde.

Fait intéressant, pendant toute la durée du hack, la page d’accueil du site faisait apparaître le logo du groupe de hackers et elle jouait une chanson… en français.

La « Cyber Caliphate Army » n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle s’est attaquée à pas mal de sites différents durant ces dernières semaines, et notamment à une trentaine de pages hébergées au Royaume-Uni. Cette attaque avait été menée suite à la mort du djihadiste britannique Junaid Hussein lors d’une frappe aérienne organisée par les Etats-Unis.

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • daeshonline

    une musique francaise…. ouuuuuch !!!! vite mon padamalgam 400 !!!!