Clicky

Daech a une dent contre Twitter et Facebook

Daech vient de se trouver deux nouveaux ennemis, et pas n’importe lesquels. Le groupuscule terroriste a effectivement déclaré la guerre à deux personnalités très en vue sur le web : Jack Dorsey et Mark Zuckerberg. Pourquoi ? Tout simplement parce que Twitter et Facebook ont supprimé plusieurs des comptes utilisés par ses soins.

L’Etat Islamique compte de nombreuses cellules. Si certaines d’entre elles se concentrent sur des opérations très ciblées, comme celles qui ont visé Charlie Hebdo ou encore le Bataclan, d’autres se chargent plus spécifiquement de la propagande pour trouver de nouvelles recrues.

Daech Zuckerberg

Daech compte maintenant s’en prendre à Twitter et à Facebook.

Cette division a mis en ligne au début de la semaine une nouvelle vidéo assez particulière.

Daech menace directement Jack Dorsey et Mark Zuckerberg

Elle dure une vingtaine de minutes environ et elle s’en prend à Jack Dorsey et à Mark Zuckerberg. La mise en scène ne laisse planer aucun doute sur les intentions des membres du groupe.

Les photos des deux PDG sont placées côte à côte, avec leur nom en dessous et plusieurs impacts de balles placés aléatoirement. La vidéo annonce la couleur derrière : « Votre guerre virtuelle contre nous va provoquer une véritable guerre contre vous. Vous avez commencé cette guerre perdue d’avance ». Guerre virtuelle, le terme est lâché.

Elle enchaine ensuite avec d’autres menaces : « Nous vous avons dit depuis le début qu’il ne s’agissait pas de votre guerre mais nous n’avez pas obéi et vous avez continué à fermer nos comptes. Mais nous reviendrons. Si vous fermez un compte, nous allons en créer dix en retour et bientôt vos noms seront effacés après que nous ayons supprimé vos sites ».

Selon toute vraisemblance, Daech ne vise pas directement les deux hommes et leur famille, mais plutôt leur site respectif, soit Twitter et Facebook.

L’Etat Islamique compte aussi des hackers dans ses rangs

Si l’on en croit ce qui se murmure dans certains milieux, alors le groupuscule aurait missionné un groupe de hackers, les « Fils de l’Armée Califat » pour qu’il pirate les comptes créés sur ces deux plateformes en modifiant leur avatar et en relayant sa propagande.

Cette information n’a pas été confirmée par les deux géants américains mais plusieurs milliers de comptes auraient été piratés avec, dans le lot, plus de 10 000 comptes Facebook et plus de 5 000 comptes Twitter.

En parallèle, Twitter a annoncé avoir supprimé un peu plus de 125 000 comptes utilisés par l’Etat Islamique. Il est cependant difficile de savoir si ces mesures ont eu un réel impact sur le groupe et sur sa propagande.

Crédits Photo

Mots-clés facebooktwitterweb

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.