Clicky

DAFVI, un antivirus français libre et gratuit pour 2014

Le marché des antivirus est plutôt encombré, c’est un fait. Entre les solutions payantes, les solutions gratuites et toutes celles qui gravitent entre les deux, on peut dire que ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Il faudra d’ailleurs bientôt composer avec un nouveau venu lancé par des chercheurs français et jouant la carte du libre et du gratuit. Son nom ? DAFVI, et si ce dernier ne verra pas le jour avant 2014, il n’en reste pas moins un projet très ambitieux et plutôt prometteur. Un projet qui devrait d’ailleurs déboucher sur une solution intéressante et sur une réelle alternative pour tous les particuliers.

DAFVI, un antivirus français libre et gratuit pour 2014

Derrière DAFVI, nous trouverons donc un groupe de chercheurs nationaux, experts en sécurité et soutenu financièrement par le Fonds National pour la Société Numérique. Je n’avais pas encore entendu parler de ce dernier jusqu’à présent mais il semblerait qu’il ait déjà financé quelques projets pour Orange ou même pour SFR. Ce qu’il faut d’ailleurs savoir, c’est que le fonds a décidé d’attribuer 5,5 millions d’euros sur deux ans à ce projet d’antivirus. Un budget conséquent et qui devrait finalement déboucher sur une solution intéressante à plus d’un titre.

En effet, d’après les informations dont on dispose, cet antivirus sera capable de détecter des variantes de codes inconnus ou malveillants sans que ces derniers ne soient rattachés à de quelconques bases antivirales. Il est encore trop tôt pour se faire une idée du potentiel de cette solution, mais nous savons tout de même que cette dernière devrait arriver sur le marché à l’horizon 2014. Son code source restera d’ailleurs ouvert et nous savons également que les particuliers pourront profiter d’une version gratuite complète. Oui, gratuite et complète, ce n’est pas une blague ou un quelconque poisson d’avril.

On en reparle donc quand on en sait un peu plus. Et si vous avez des informations complémentaires, n’hésitez surtout pas à vous manifester !

Via (Crédits Photo)