Dani Mathers, la Playmate de Snapchat, n’évitera pas le procès

Dani Mathers, une ancienne Playmate, a eu la très mauvaise idée de publier l’été dernier sur Snapchat la photo d’une femme âgée en train de prendre une douche. Très amusée par le spectacle, elle n’avait pas hésité à critiquer vivement la femme sur son physique.

Elle pensait sans doute que cette photo passerait inaperçue, mais cela n’a pas vraiment été le cas. L’image s’est très vite retrouvée sur Twitter et elle a alors provoqué un vent de protestation de la part des internautes.

Procès Dani Mathers

Bien sûr, Dani Mathers a tenté de calmer la situation en publiant des excuses filmées. En pure perte, elles n’ont pas eu l’effet escompté et les critiques ont continué à pleuvoir comme la pluie en automne.

Dani Mathers n’aurait jamais dû se moquer de cette femme sur Snapchat

Très vite, l’affaire a été reprise dans les médias et la Playmate s’est alors retrouvée dans une situation très inconfortable. La radio pour laquelle elle travaillait depuis plusieurs années a en effet décidé de mettre un terme à son contrat et la chaîne possédant la salle de sport où a été prise la photo l’a sanctionnée d’un bannissement à vie.

Entre temps, les autorités ont décidé d’ouvrir une enquête et de retrouver la femme présente sur la photo. La tâche n’a pas été aisée, mais la police a fini par parvenir à ses fins.

Après un examen minutieux du dossier, le procureur de l’état a décidé de poursuivre la Playmate. La loi californienne stipule en effet très clairement qu’il est interdit de photographier une personne identifiable se trouvant à son domicile, dans un salon d’essayage ou même dans une cabine de bronzage. Pas sans son consentement, en tout cas.

Le procès commencera à la fin du mois

Bien sûr, Dani Mathers a immédiatement embauché un avocat afin de tenter de faire abandonner les charges pesant contre elle. Ce dernier a notamment fait prévaloir le fait que les traits de la femme n’étaient pas visibles sur la photo et donc qu’elle n’était pas clairement identifiable.

Afin d’appuyer ses propos, il a également rappelé que la police avait eu besoin de plusieurs heures pour retrouver la femme présente sur la photo.

Toutefois, la partie adverse n’a pas été sensible à ces arguments et les poursuites vont donc se poursuivre. Dani Mathers devra donc répondre de ses actes devant un tribunal. Le procès débutera à la fin du mois.

Procès Dani Mathers 2

Mots-clés justicesnapchat