Dans l’Oise, une adolescente a été harcelée sur les réseaux sociaux après avoir été filmée en train de martyriser un lapin

Les réseaux sociaux permettent de partager des choses et de se faire des amis en ligne, mais ils peuvent aussi devenir votre pire cauchemar.

C’est ce qu’a appris à ses dépens une adolescente de 14 ans vivant dans l’Oise. Depuis la diffusion d’une vidéo de six minutes où on la voit martyriser un lapin, la jeune fille est victime de harcèlement sur les réseaux sociaux. Une association alsacienne de défense des animaux aurait même déposé plainte.

 

Un acte qui passe mal sur les réseaux sociaux

La vidéo a été postée par les amies de la jeune fille sur Snapchat, le jour de son anniversaire. Dans la vidéo incriminante, on voit l’adolescente de 14 ans qui vit à Compiègne, dans l’Oise, en train d’agresser physiquement un lapin. La vidéo a rapidement été partagée, atteignant les 40.000 vues en seulement quelques jours, et les réactions ne se sont pas fait attendre.

Face aux insultes et aux menaces qui ont commencé à pleuvoir, le père de la jeune fille est intervenu, par le biais du Parisien, pour préciser le contexte dans lequel sa fille a commis cette “bêtise”.

Le père explique que la vidéo avait été initialement postée sans mauvaise intention et que sa fille avait demandé à son amie de supprimer cette vidéo.

“Ma fille a conscience qu’elle a fait une bêtise, elle en a mal au cœur. Mais le groupe d’amis a ce jour-là croisé un homme qui leur a dit que ce lapin, qui saignait des yeux et des oreilles, n’allait pas s’en sortir. Elle a voulu, stupidement, abréger ses souffrances.”, explique t-il. Et d’ajouter que toute la famille avait été affectée par cette affaire.

Une plainte déposée par une association de défense des animaux

L’adolescente a depuis supprimé tous ses comptes, et son père a saisi un avocat pour poursuivre toute personne qui menacerait à nouveau sa fille.

Il appelle également les parents à faire plus attention à ce que font leurs enfants sur les réseaux sociaux.

Il semblerait toutefois que l’association alsacienne de défense des animaux, One Voice, ait déposé une plainte auprès du parquet de Compiègne pour dénoncer l’acte de la jeune fille.

Mots-clés snapchat