D’après une étude, un utilisateur iPhone change de modèle tous les quatre ans (et ce n’est pas une bonne nouvelle pour Apple)

C’est sans doute l’un des points forts de la firme de Cupertino : les modèles plus anciens ne sont jamais abandonnés et profitent de prix attractifs en plus des mises à jour annuelles. Apple cherche à faire comprendre à ses acheteurs qu’ils ne sont pas lésés au profit des iPhone beaucoup plus récents – et donc coûteux. Sans oublier que ces derniers ont tendance à voir leurs prix monter en flèche, l’iPhone XS en étant le meilleur exemple, notamment avec sa déclinaison Max. Résultat, l’analyste Toni Sacconaghi du cabinet Bernstein explique que le cycle de renouvellement d’un modèle de la firme est désormais de 4 ans.

Et ce n’est pas une bonne nouvelle pour Apple. Car moins les utilisateurs achètent d’iPhone, moins l’argent rentre dans les caisses d’Apple.

Test de l'iPhone Xs : image 5

Sans oublier que le géant veut diversifier ses activités sur le web, notamment avec de futurs services comme le streaming façon Netflix.

Cette augmentation de la durée de vie de l’iPhone est une mauvaise nouvelle

C’est l’analyste Toni Sacconaghi qui dévoile cette nouvelle information : le cycle d’un iPhone est désormais de quatre années. Quatre années pendant lesquelles un aficionados de la firme de Cupertino va garder le même modèle.

Une bien mauvaise nouvelle pour Apple lorsque l’on sait que ses iPhone connaissent de grandes difficultés en termes de ventes. C’est notamment en Chine, en Inde et au Japon que le géant a un peu plus de mal à convaincre – surtout pour les deux premiers – face à une concurrence redoutable de smartphones chinois accessibles et performants.

Autant dire que voir ses acheteurs renouveler moins souvent leurs iPhone est un problème majeur pour Apple, qui souhaite pourtant se diversifier. Pour rappel, la durée était auparavant de trois ans.

Et qui dit moins de ventes dit investisseurs peu satisfaits et bénéfices moins importants pour les futurs services de la firme. Pour rappel, Apple se lancera dans une grande entreprise dans les mois à venir : celle du marché SVoD. Le géant compte bien concurrencer un Netflix bien installé avec des productions originales. L’objectif sera d’autant plus compliqué à atteindre que le marché est déjà très concurrentiel tandis que d’autres services sont sur le point de naître au même moment : Disney+, les plate-formes Warner, Universal, etc.