Clicky

Dark Orbit, l’espace vous appartient…

L’espace, c’est très chouette : déjà c’est vide, en plus il y a plein de minerais pour se faire plein de brouzoufs et son seul défaut, c’est encore qu’il y a plein de gens qui veulent nous faire la peau. En tout cas, c’est comme ça que cela se passe sur Dark Orbit, le jeu spatial jouable en multijoueur par l’intermédiaire de son navigateur. De quoi vous occuper tout le weekend…

Après vous être inscrit, tout commence par le choix du clan. Bah oui, pour faire la guerre, c’est un peu obligatoire. Donc vous avez le choix entre Mars, un environnement très hostile, la Terre, qu’on ne présente plus et Vénus, le paradis de l’entraide et de l’amour libre. Quoi que, pour ce dernier point, je ne suis pas complètement certain de ce que j’avance.

Ensuite, il vous faut choisir votre serveur. Et oui, Dark Orbit est un jeu complètement universel et la plupart des langues y sont présentes. Vous pouvez donc très bien jouer avec des français, des espagnols, des allemands, des italiens, des anglais et même des turcs. A noter quand même que lors de votre première connexion, le jeu vous envoie directement vers le serveur le plus adapté à votre localisation.

Une fois toutes ces étapes menées à bien, vous pouvez commencer à essayer de conquérir l’espace. Dark Orbit offre de nombreuses possibilités. Plusieurs vaisseaux sont disponibles, à des prix très divers et vous avez la possibilité d’améliorer chacun d’entre eux avec de nouvelles armes, des drones et plein de trucs vraiment sympathiques. Alors avant que vous ne vous fassiez de faux espoirs, il faut préciser qu’au début, vous n’aurez qu’une petite navette ridicule de seconde classe. En même temps, ce serait trop facile si ce n’était pas le cas.

Car en effet, l’espace est un univers capitaliste. Tout s’achète, tout se monnaye et pour devenir le plus fort, il va falloir accomplir des quêtes, ramasser du minerai et détruire les vaisseaux des clans adverses. Oui, Dark Orbit ne fait pas dans la dentelle et c’est tant mieux. Quoi qu’il en soit, les possibilités offertes par ce jeu sont très nombreuses et vous pourrez même gagner un vrai jackpot avec de vrais sous dedans. Comme quoi, en plus d’être fun, il est utile.

Par contre, côté graphismes, il faut reconnaître que Dark Orbit est plutôt décevant. L’espace n’est pas très bien représenté, les vaisseaux sont assez mal modélisés et, pour un peu, on aurait presque l’impression de se retrouver plongé dans les années 95. C’est un peu dommage mais cela reste tout-de-même un bon petit jeu qui fait agréablement passer le temps.

Ah oui, et si vous me cherchez, je me trouve du côté de Vénus (joueur Fredzone, évidemment ^^)…

Note : Merci à Monsieur l’Ours de m’avoir fait découvrir ce jeu très sympathique. Et désolé si je ne mets pas de lien, mais faudrait que tu me dises ce que je dois linker, aussi :)

Jouer à Dark Orbit