Ils suivent les indications de Google Maps et se retrouvent dans une des pires favelas

Natalia Lorena Cappeti s’est rendue au Brésil avec son époux et deux amis pour participer au Carnaval de Rio. Ne connaissant pas la région, elle a demandé à Google Maps de la guider à travers la région. Elle aurait sans doute mieux fait de demander à un habitant du coin. Les touristes ont en effet pénétré par mégarde dans une des pires favelas de Rio.

Le Brésil a longtemps été considéré comme un des pays les plus pauvres au monde, mais les choses ont bien changé en l’espace de quelques années.

Google Maps favelas

Google Maps a conduit un groupe de touriste au cœur d’une des pires favelas du Brésil.

L’industrie s’est en effet beaucoup développée sur le territoire brésilien et l’état a ainsi réalisé un PIB de 1 770 milliards de dollars en 2015, devenant par la même occasion la neuvième puissance mondiale.

Rio de Janeiro compte plus de 900 favelas

Tout le monde ne profite cependant pas de cette manne providentielle et de nombreux Brésiliens vivent ainsi dans des conditions extrêmement précaires. Rio de Janeiro reflète d’ailleurs à merveille cette dualité. La ville compte en effet un peu plus de 900 favelas. Pire, à eux seuls, ces bidonvilles rassemblent le tiers de la population urbaine.

Beaucoup de ces quartiers défavorisés sont tombés aux mains des trafiquants et certains d’entre eux sont devenus extrêmement dangereux.

Le problème, bien sûr, c’est que nos GPS n’en savent rien, eux.

Natalia Lorena Cappetti est originaire d’Argentine et elle connaît très mal le Brésil. Toutefois, cela ne l’a pas empêché de prendre la route pour se rendre au Carnaval de Rio, en compagnie de son époux et de deux de leurs amis. Pour la guider, elle a choisi de s’appuyer sur une solution extrêmement populaire, une solution actuellement utilisée par des millions de personnes à travers le monde : l’incontournable Google Maps.

Les touristes ont suivi l’itinéraire conseillé par Google Maps

En suivant l’itinéraire conseillé, les touristes ont par mégarde franchi la frontière du Morro dos Prazeres, une des pires favelas de la région.

Après avoir continué à rouler pendant quelques centaines de mètres, les touristes ont été pris pour cible par une bande d’hommes armés. Les balles ont rapidement fusé. Natalia Lorena Cappetti a été touché par une d’entre elles et la voiture s’est abîmée sur un trottoir.

Les secours sont rapidement intervenus sur place, sous bonne escorte. Ils ont réussi à exfiltrer les touristes. Les hommes armés avaient disparu sans laisser de trace et sans toucher aux biens des quatre passagers du véhicule.

Cette histoire est dramatique, mais il ne s’agit malheureusement pas d’un cas isolé. En décembre dernier, un autre touriste a été abattu dans la même favela. Il suivait lui aussi l’itinéraire conseillé par son GPS.

Mots-clés googlegoogle maps