Clicky

De mauvaises conditions de travail dans les usines de Foxconn, fournisseur d’Amazon

Un observateur syndical américain aurait signalé de mauvaises conditions de travail dans les usines Foxconn où sont fabriqués les appareils Amazon Echo Dot et Kindle. Les sites sont basés en Chine, dans la province du Hunan. Le taux de rotation des travailleurs y est très élevé.

De plus, les salariés sont contraints de prendre de longues périodes de congés non payés. La plupart d’entre eux préfèrent démissionner afin de trouver un emploi plus humain.

Amazon Echo

Dans la même optique, un enquêteur de China Labour Watch s’est infiltré dans l’une de ces usines et il a pu observer les conditions de travail. Sa tâche était de nettoyer les haut-parleurs Echo Dot avec une brosse à dents humidifiée avec de l’alcool. Le salaire de base est d’environ 2,11 dollars au lieu de 2,26 dollars par heure.

Les primes sont en outre systématiquement annulées dès que le salarié prend un congé de deux jours/mois.

Des salaires mensuels moindres

Les travailleurs de l’usine à Hengyang, Hunan, sont censés toucher 725,22 dollars par mois. En réalité, les salariés de Foxconn ne perçoivent que 390,16 dollars en moyenne. Ils doivent cumuler plusieurs heures supplémentaires pour pouvoir arrondir leurs fins de mois.

Les heures de travail supplémentaires sont également imposées si l’employé a endommagé du matériel.

La loi chinoise stipule que les heures supplémentaires ne doivent pas excéder 36 heures par mois. Toutefois, les travailleurs chinois de Foxconn cumuleraient plus de 100 heures supplémentaires mensuellement afin de maintenir la cadence de production.

Des congés forcés et non payés

En plus des horaires de travail hors-normes, les salariés de Foxconn sont contraints à des congés forcés et non payés. Cela peut durer d’une semaine à un mois, généralement durant les mois de janvier, février et mai.

On n’y trouve aucune infrastructure médicale ainsi que des dispositifs de sécurité défectueux.

Face à de telles conditions de travail, beaucoup d’employés des usines Foxconn en Chine seraient tentés par le suicide. En 2012, 150 d’entre eux ont même menacé de se suicider si les conditions ne s’amélioraient pas.

Amazon est aussi accusé de mauvaises pratiques de travail mais le géant de la vente en ligne a affirmé qu’il veillait à ce que ses fournisseurs aménagent un environnement de travail sain et sans danger.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !