De Tinder à la prison, il n’y a qu’un pas. Ou presque !

Tinder est utilisé par des millions de personnes à travers le monde. La plateforme héberge même des milliers d’annonces différentes. Certaines d’entre elles valent vraiment le détour mais il faut faire attention car elles pourraient vous mener tout droit en prison. Enfin surtout si vous vous comportez comme un imbécile, en fait.

Tout commence en août lorsqu’une certaine Olivia Melville poste une annonce sur le service. Elle décide de citer une chanson de Nicki Minaj pour se décrire, et plus précisément cet extrait : « The type of girl that will suck you dry and then eat some lunch with you ».

Harcèlement Tinder Facebook

Un homme a été arrêté après avoir harcelé une jeune fille sur Facebook. A la base, tout est parti d’une annonce postée sur Tinder.

Ce qui peut se traduire par : « Le genre de fille qui va vous sucer sec et aller déjeuner avec vous ». Tout un programme.

A la base, tout est parti d’une annonce publiée sur Tinder

Là dessus, Chris Hall repère l’annonce et la partage sur son profil Facebook pour amuser ses amis.

Les internets étant ce qu’ils sont, plusieurs internautes commencent à tenir des propos injurieux envers Olivia. Elle tombe dessus et décide de partager la capture à son tour, avec sa propre communauté cette fois.

Paloma Brierley Newton, une de ses amies, est choquée par l’attitude de ces personnes. Elle décide alors de prendre la défense de la jeune fille en dénonçant les commentaires les plus injurieux.

Là dessus, plusieurs internautes commencent à l’invectiver à leur tour. Dans le lot se trouve un certain Zane Alchin. Il va aller plus loin que les autres.

Après l’avoir copieusement insultée, il la menace effectivement de la violer.

L’histoire de Paloma n’est malheureusement pas un cas isolé

Paloma craque et elle décide de couper court à la discussion. Elle appelle ensuite la police australienne pour porter plainte. Les autorités ouvrent une enquête.

Entre temps, elle crée un groupe sur Facebook et elle lance une pétition en ligne pour dénoncer les abus de certains internautes. Elle récolte plus de 15 000 signatures en l’espace de quelques jours.

Les inspecteurs de l’enquête finissent par retrouver Zane Alchin et ils procèdent à son arrestation dans la foulée. L’homme est accusé de harcèlement et il passera devant la cours australienne demain.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette histoire n’est pas un simple fait divers.

Des millions d’internautes (hommes ou femmes) sont victimes de harcèlement chaque année. La plupart du temps, ça se passe sur les réseaux sociaux et c’est précisément pour cette raison qu’il est important d’en parler autour de soi.

Surtout aux plus jeunes d’entre nous, d’ailleurs.

Via

Mots-clés facebooktinderweb