Découverte de fossiles expliquant l’évolution des hippopotames

Les hippopotames sont très nombreux en Afrique. Ces carnivores, cousins des baleines, appartiennent à la sous famille des Hippopotamidae. Le premier hippopotame moderne serait né il y a sept millions d’années. Histoire de mettre ce chiffre en perspective, l’homme moderne serait né il y a environ trois cent mille ans. Ces bêtes géantes d’Afrique seraient donc extrêmement vieilles. Plus que notre propre espèce. Il existe cependant une lacune au niveau des connaissances disponibles à leur égard.

Dernièrement, des chercheurs ont découvert des fossiles en Ethiopie. Ils apportent certaines explications sur l’évolution et le développement soudain de cette espèce. Le mérite revient à une équipe formée par des chercheurs éthiopiens et japonais à Chorora. Les fossiles appartenaient à des espèces différentes. L’un d’eux aurait appartenu au premier hippopotame.

Hippo

Les fossiles retrouvés ont été analysés. Les résultats de l’étude sont disponibles depuis le 9 juin 2017 dans le Journal of Vertebrate Paleontology.

Découverte d’une nouvelle espèce

Parmi les fossiles retrouvés, certains auraient appartenus à des Anthracothères et des Kenyapotaminae. Ces derniers seraient les ancêtres des hippopotames. Il existe toutefois de nombreuses différences entre ces deux espèces et ces pachydermes, notamment par rapport à leurs tailles.

L’une des dents proviendrait d’une espèce distincte qui daterait de la période méconnue, la phase de transition entre l’hippopotame actuel et ses ancêtres primitifs.

« Cette nouvelle espèce d’hippopotame est tellement nouvelle que nous l’avons attribuée à un nouveau genre. » a souligné Jean-Renaud Boisserie, auteur principal de l’étude, directeur de recherche en paléontologie au CNRS et paléontologue au Centre français des études éthiopiennes. Les chercheurs l’ont baptisé Chororatherium roobii.

Une expansion très soudaine

« Il était déjà semi-aquatique, comme les hippopotames actuels. » « Cette écologie particulière est une clef du succès de ces animaux, qui aujourd’hui ont un fort impact sur les lacs et rivières d’Afrique, dont ils modifient l’étendue, la composition chimique et par répercussion impactent la flore et le reste de la faune. » a continué le chercheur.

Il y a donc eu un temps où l’espèce a connu une expansion très soudaine à l’échelle des temps géologiques. Alors pourquoi une expansion aussi rapide ? « Nous ne sommes pas sûrs du régime alimentaire mais cette expansion coïncide avec celle des graminées tropicales en Afrique. » Ces plantes pourraient donc expliquer l’évolution soudaine des hippopotames.

La Bbox est à 4,99 € par mois en ce moment !