Découvrir une vie extraterrestre, une question de chance d’après ce chercheur

Beaucoup de scientifiques se demandent si la planète Terre est la seule à abriter des êtres vivants. Pour répondre à la question, un cycle de conférences a été organisé par le Collège de Saussure. L’événement a été honoré par la présence du Professeur André Maeder, l’ancien Directeur de l’observatoire astronomique de Genève. Au cours d’un entretien, il a expliqué qu’« il faudrait de multiples coups de chance pour découvrir une vie extraterrestre. »

André Maeder officie à l’université de Genève en tant que professeur honoraire. Il nourrit une grande passion pour l’astronomie. Il pense que la découverte de la toute première exoplanète en 1995 a « boosté l’intérêt » des scientifiques pour les recherches sur la vie extraterrestre. Lors d’une intervention durant le cycle de conférences, il a soulevé de nombreux points pertinents sur la vie hors de la Terre.

Laser Extraterrestre

Parmi ces points intéressants se trouvent les conditions permettant à une forme de vie de se développer dans un monde autre que la planète bleue.

Mars abriterait-elle des êtres vivants ?

Mars a eu la possibilité de réunir des conditions propices à la vie pendant une période de moins d’un milliard d’années. C’était avant qu’elle ne perde son atmosphère. Selon André Maeder, elle a encore beaucoup de choses à nous faire découvrir. Tout comme les 200 milliards d’étoiles présentes dans l’Univers. Sachant que chacune est accompagnée de 5 à 10 planètes, l’idée que des extraterrestres existent n’est pas à exclure.

Seules des preuves tangibles pourront confirmer cette thèse. Ce qui motive de nombreux chercheurs à progresser dans leurs études sur les exoplanètes. Durant leurs recherches respectives, ils devront prendre en compte les conditions requises pour la création d’une forme de vie.

Les conditions nécessaires selon André Maeder

Pour qu’une planète puisse héberger un être vivant, il faut que l’étoile subsiste longtemps. Elle ne doit être ni trop éloignée ni trop proche et doit avoir une dimension adaptée aux besoins de la planète. En, outre, la présence d’eau est essentielle ainsi que celui d’un volcan.

L’apparition de phénomènes pouvant produire des mouvements des plaques est également requise.

Jusqu’à présent aucune sorte de vie n’a encore été découverte sur une exoplanète. Trouver des bactéries sur une planète autre que la terre serait déjà une véritable victoire pour les amoureux de l’astronomie.

Cependant, la transformation des bactéries en cellule noyau demande en règle générale deux milliards d’années.