DeepMind, nouveau champion de StarCraft II

DeepMind ne se limite plus aux échecs. L’intelligence artificielle s’est effectivement fait remarquer dans un tournoi de StarCraft II en parvenant à triompher de plusieurs joueurs professionnels humains, en remportant pas moins de dix victoires d’affilée.

Cette prouesse est une grande première dans le domaine de l’IA d’autant plus que les jeux comme Starcraft sont compliqués à comprendre et à jouer pour les ordinateurs.

StarCraft II

Bien que DeepMind n’ait pas encore publié un rapport officiel sur le projet AlphaStar, le coresponsable de la recherche, David Silver a déclaré que « Cela peut être considéré comme un nouveau pas en avant pour ce que les systèmes d’IA peuvent effectuer. »

Après les compétitions diffusées sur YouTube et Twitch, des experts ont mené une recherche pour évaluer si les joueurs d’IA possédaient des avantages sur les joueurs humains.

Quand l’IA se met à improviser

Contrairement aux joueurs humains, les agents d’IA sont dépourvus de la capacité à prédire les mouvements des éléments présents dans le jeu.

Ils devaient donc improviser chacune de leurs actions. Ce handicap n’a pourtant pas altéré leurs performances pendant les parties.

En outre, là où les agents artificiels se sont démarqués, c’est au niveau de leur capacité à diriger des armées sur le champ de bataille. Ils se sont en effet montrés très précis. En revanche, pour éviter de leur conférer un trop grand avantage, les développeurs à l’origine du projet ont fait en sorte de leur imposer une limitation en termes de clics. Ils ne pouvaient en effet pas en faire plus que des joueurs humains.

Vers la conception d’une IA capable d’accomplir une variété de tâches

Pour que les agents artificiels arrivent à une telle performance, les chercheurs de DeepMind se sont appuyés sur une méthode d’apprentissage par renforcement. Le principe consiste à ce que les agents testent le jeu et essayent dans un premier temps de rester en vie. Après cela, ils améliorent leurs performances en copiant celles des humains. Au final, chacun d’entre eux a accumulé environ 200 ans de temps de jeu.

La finalité des recherches effectuées par DeepMind n’est pas de concevoir des agents capables de battre les humains aux jeux vidéo selon Oriol Vinyals, codirecteur du projet AlphaStar. « Nous voulons créer une IA générale pouvant fonctionner dans des environnements virtuels complexes. »

Le domaine de l’IA nous réserve encore des surprises dans les années à venir et il nous reste à définir la capacité de l’homme à avoir le contrôle sur les appareils dotés de ce système.

Mots-clés deepmindstarcraft 2