Deezer lance des galeries publicitaires…

Puisque cela fait déjà un petit moment que je n’ai pas été méchant avec un service, il va falloir rattraper le retard et pour cela rien ne vaut ce bon vieux Deezer. Oui, parce que figurez-vous que ces petits malins cherchent tellement du fric qu’ils ont décidé de lancer des galeries publicitaires dédiées histoire de séduire les marques.

Deezer

Le concept est très simple : permettre à des marques de s’identifier à des genres musicaux. Ces espaces publicitaires devraient s’organiser sous la forme de galeries thématiques et permettre à la société de monétiser un peu son service et de gagner des brouzoufs sans trop se fatiguer.

Alors c’est certain, en ce qui me concerne, je n’ai rien du tout contre le fait de vouloir monétiser son travail afin de le rendre pérenne. Quand on bosse comme un malade sur un service, c’est toujours sympathique de pouvoir en tirer bénéfice. Loin de moi l’idée de chercher à stigmatiser la publicité et les revenus qu’elle peut engranger, mais il y a tout-de-même un petit point qui me dérange.

Oui, ce qui me gêne, c’est qu’au lieu de chercher à se faire du fric, ce serait déjà bien que les concepteurs de Deezer s’occupent de bosser un peu sur leur service. Qu’ils essayent, par exemple, de l’alléger et de le rendre un peu plus fluide afin d’éviter de faire planter le navigateur des pauvres internautes souhaitant simplement écouter un peu de musique. Et puis aussi qu’ils se bougent pour renégocier les droits avec les majors pour élargir encore un peu leur catalogue.

Deezer, de la publicité et un enfant dans le dos pour les utilisateurs ?

Finalement, Deezer est le parfait exemple de ce qu’il ne faut pas faire. Alors même qu’il avait tout pour lui à son lancement, il s’est laissé débordé par sa réussite. Pour un peu, on aurait presque l’impression que ses concepteurs ont pris un énorme melon. Ce qu’on peut comprendre lorsqu’on sait qu’ils ont tout-de-même été présentés comme des précurseurs et que tout le monde a déjà beaucoup parlé de leur service.

Seulement voilà, en matière de web, s’il est très facile d’atteindre des sommets (enfin disons qu’avec une idée originale et inventive, ce n’est pas trop dur), il est important de lutter pour conserver sa place. Et justement, en la matière, la concurrence est rude (on peut citer Jiwa ou Spotify mais il y en a beaucoup d’autres) et Deezer commence déjà à souffrir d’une mauvaise réputation. Et, visiblement, la tendance n’est pas prête de s’inverser.

Au lieu de séduire les annonceurs, il ferait peut-être bien d’essayer de séduire un peu plus ses utilisateurs. Mine de rien, une relation, ça s’entretient.

Via le Journal du Net