Dermal Abyss, les tatouages bientôt au service de la médecine

Le tatouage commence depuis quelques années à se démocratiser. Aujourd’hui, se faire marquer à l’encre noire n’est plus réservé aux membres de gangs ou aux rockeurs, le tatouage est devenu un véritable accessoire de mode, mais pas que. Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et des post doctorants issus de la faculté de médecine de l’Université de Harvard ont en effet trouvé un usage médical aux tatouages.

Cette équipe de chercheurs a mis au point des encres, baptisées Dermal Abyss, capables de réagir aux variations internes du corps humain. Grâce à elles, le tatouage permettra d’évaluer l’état de santé de la personne qui le porte en fonction de ses changements de couleur.

Tatouages

Ce tatouage futuriste pourra entre autres avertir le patient en cas de taux trop élevés de glucose et de sodium dans le sang.

Des encres biosensibles

Le tatouage sera fait à partir d’encres biosensibles capables de changer de couleur lorsqu’il entre en contact avec le liquide interstitiel.

Par exemple, pour déceler une hausse importante de la concentration du sodium dans l’organisme, les chercheurs ont mis au point une encre verte, capable de passer du vert sombre au vert éclatant lorsque la concentration est trop élevée.

Pour déterminer le taux de glucose, les scientifiques ont développé une encre pouvant passer du bleu/vert au marron si la glycémie du patient monte en flèche. En dehors de cela, cette encre permet aussi de visualiser l’équilibre acido-basique (pH) de l’organisme.

Quand le corps est trop acide, l’encre devient violette. Lorsqu’il est basique, l’encre prend une couleur rose.

Une précision approximative

Pour l’instant, ces encres n’ont été testées que sur des morceaux de peaux de porcs, mais les résultats ont été très encourageants. En effet, les encres changeaient de couleur selon les bios marqueurs.

Les scientifiques espèrent intégrer ces encres dans des tatouages permanents, temporaires ou même invisibles à l’œil nu. Toutefois, l’équipe de chercheurs a tenu à préciser que le degré de précision des encres n’était pas le même que celui d’une analyse sanguine. Ce tatouage aura pour unique objectif de donner une indication sur les changements métaboliques.

Cette nouvelle technologie sera très utile pour les personnes diabétiques ou suivant un régime particulier.

Mots-clés médecinesanté