Des archéologues ont déterré une capsule temporelle nazie en Pologne

La Pologne fait beaucoup parler d’elle depuis quelques jours et cela n’a rien de surprenant, car une capsule temporelle nazie a été déterrée dans la ville polonaise de Zlocieniec.

L’armée allemande a envahi le territoire polonais le 1er septembre 1939, sans faire la moindre déclaration de guerre. Le Troisième Reich avait à peine motivé son geste et il s’était contenté de dire que les troupes polonaises s’étaient rendues coupables de provocation le long de la frontière séparant les deux pays.

Capsule temporelle nazie

Des archéologues ont déterré une capsule temporelle nazie en Pologne.

Dans les faits, il s’agissait surtout d’une opération montée de toute pièce. Les nazis avaient d’ailleurs poussé le vice assez loin en simulant une attaque polonaise contre un émetteur radio située à Gliwice.

Les nazis ont occupé la Pologne pendant plusieurs années

Il s’agissait de l’opération Himmler, cette même opération qui a entraîné l’Europe vers la Seconde Guerre Mondiale.

La Pologne a bien tenté de résister, mais les efforts de l’armée n’ont pas payé et cela n’a rien de surprenant, car elle se trouvait en infériorité numérique et le territoire était en plus ceinturé sur deux côtés par l’Allemagne.

À cette époque, la ville de Zlocieniec était allemande et elle ne portait pas ce nom. Les nazis l’avaient en effet renommée en Falkenburg.

Cette ville comptait quelques milliers d’habitants à cette période, mais elle occupait tout de même une place importante dans le cœur des Allemands puisqu’elle abritait un camp d’entraînement. La construction avait débuté au début des années 30 et les responsables de ce camp avaient profité de l’occasion pour enterrer une capsule temporelle afin de laisser un témoignage aux populations futures.

Ils ne se doutaient évidemment pas que l’Allemagne allait perdre la guerre. Après la chute du Troisième Reich, la Pologne a récupéré la ville et les autorités locales ont alors décidé d’utiliser le bâtiment pour l’entrainement de l’armée polonaise.

Une capsule dont le contenu a été intégralement préservé

Les archéologues connaissent depuis longtemps l’existence de cette capsule, mais ils n’avaient pas eu l’occasion de mener des fouilles. Les Allemands l’avaient en effet enterrée sous une épaisse dalle de béton.

Les autorités du pays ont récemment donné leur autorisation pour percer cette dalle en béton et pour récupérer cette fameuse capsule temporelle et son contenu. L’opération n’a pas été facile, mais les efforts des équipes techniques ont fini par payer et les archéologues ont réussi à déterrer la capsule et à l’ouvrir.

À l’intérieur, il ont découvert de nombreuses pièces et notamment deux exemplaires de Mein Kampf, des pièces de monnaie, des photographies représentant Hitler et plusieurs journaux datant de 1934. Le tout accompagné d’un film tourné à l’occasion du 600e anniversaire de la ville.

Toutes ces pièces ont été rassemblées puis envoyées au musée national de Szczecin pour être inventoriées. Elles seront ensuite traduites et exposées au public.