Clicky

Des astronomes ont détecté de puissants vents soufflant près d’un trou noir

Les trous noirs sont les endroits dans l’espace où l’attraction gravitationnelle est si forte que même la lumière ne peut pas passer à travers. La présence de trop de masse dans un petit espace est la raison pour laquelle la force gravitationnelle y est si forte.

La dernière découverte fascinante faite par les scientifiques en la matière est l’ombre d’un vent étrange qui souffle devant un trou noir.

Trou noir moléculaire

Des vents qui apparaissent et disparaissent presque instantanément

C’est un concept bien connu dans le monde scientifique que les vents chauds soufflent dans l’espace qui retient la plus grande partie de la matière des horizons d’événements des trous noirs. Ces vents absorbent près de 95% des particules qui sont aspirées par les trous noirs. Mais ce que les scientifiques ont découvert maintenant, c’est que ces étranges rafales peuvent apparaître ou disparaître presqu’instantanément.

Joey Neilson, physicien à l’Université de Villanova, à Philadelphie, Pennsylvanie, a rapporté que des vents soufflant pendant des mois ont disparu en quelques secondes. Neilson explique que les scientifiques observaient les ombres de ces vents aux rayons X à travers un télescope quand soudainement ils ont disparu.

Neilson  a posé le problème lors de la réunion d’avril de l’American Physical Society. Il a déclaré lors de cette réunion que son équipe avait étudié ces vents de un million de degrés à travers le NICER (Neutron Star Interior Composition Explorer), un nouveau télescope installé à la Station spatiale internationale.

Les émissions de rayons X à l’origine de ces vents

L’équipe de chercheurs de Neilson a examiné un célèbre trou noir appelé GRS 1915+105. Le nombre d’émissions de rayons X de ce trou noir varie brusquement sans motif particulier. Toutes les observations ont conduit à la conclusion que ces vents dépendent fortement des émissions de rayons X car ils disparaissent instantanément suite à la réduction des émissions.

Parlant de la composition de ce type de vent, Neilson a précisé qu’il est très différent de ce que nous expérimentons sur Terre. Il est tellement chaud que les particules de fer brutes qu’il contient peuvent produire assez de rayons X pour tuer une personne suffisamment proche. De même, il est beaucoup moins épais que l’atmosphère terrestre. Neilson espère que l’analyse détaillée des données extraites par NICER aidera les scientifiques à répondre à de nombreux mystères de longue date sur les trous noirs, car nous n’avons pratiquement aucune explication scientifique des effets gravitationnels qui y sont ressentis.

Mots-clés astronomietrou noir