Clicky

Des astronomes ont repéré une gigantesque collision dans l’espace

En utilisant les télescopes ALMA et APEX, une équipe d’astronomes canadiens et internationaux a repéré une énorme collision dans l’espace. Celle-ci s’est produite dans un coin reculé et jusqu’à présent inconnu dans l’univers. Concrètement, il s’agit d’une formation d’amas de galaxies, estimés comme étant les objets les plus massifs de l’Univers moderne. Cette découverte pourrait bouleverser la compréhension humaine du cosmos.

La collision colossale a impliqué quatorze galaxies. Chacune d’elles était un starburst, c’est-à-dire un sursaut de formation d’étoiles. La région produit des milliers de nouvelles étoiles chaque année. Les astronomes ont prévu que ces événements auraient lieu dans environ trois milliards d’années après le Big Bang. Ils se sont visiblement trompés dans leurs calculs.

Espace

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue Nature.

La naissance de l’une des structures les plus titanesques du cosmos

Ce « carambolage cosmique » pourrait marquer la naissance de l’une des structures les plus titanesques du cosmos. Selon les experts, ce « proto-amas » se trouve à 12,4 milliards d’années-lumière de la Terre.

Il n’est pas facile de capturer les images d’un tel phénomène. Ainsi, la découverte elle-même est une prouesse en soi.

L’amas de galaxies a été baptisé SPT2349-56. Il avait été, pour la première fois, détecté par les chercheurs du South Pole Télescope en Antarctique en 2010 sous la forme d’une simple tache lumineuse. Les astronomes ne se sont rendu compte de sa vraie nature qu’après avoir utilisé l’immense télescope chilien.

Un nouveau défi pour les scientifiques

Tim Miller, un doctorant de l’Université Yale, est l’un des coauteurs de l’étude. « Comment cet assemblage de galaxies est devenu aussi gros aussi rapidement est un peu mystérieux — ça ne s’est pas assemblé graduellement pendant des milliards d’années, comme les astronomes s’y seraient attendus », a-t-il affirmé, considérant le problème comme « une occasion incroyable d’étudier comment les amas de galaxies et leurs galaxies énormes se sont rassemblés dans ces environnements extrêmes.»

« ALMA nous a donné, pour la première fois, un point de départ clair pour prédire l’évolution d’un amas de galaxies : avec le temps, les 14 galaxies que nous avons observées arrêteront de former des étoiles et entreront en collision pour former une seule galaxie gigantesque », a-t-il poursuivi.

Mots-clés astronomieespace