Des boxeurs ont inventé des gants connectés

Pierre-Antoine et Jean-Marc Boirie sont des boxeurs français. Ils font partie des quatre associés qui ont eu l’ingénieuse idée d’inventer des gants de boxe connectés. Ils collaborent au sein de la start-up dénommée Akiniti Fighting Technologies située à Lagny-sur-Marne. Leur paire de gants intègre une carte qui est capable de leur informer sur une multitude de paramètres.

Ces gants connectés ont été pensés dans l’objectif d’améliorer les performances du boxeur qui les utilise. Ce dernier va pouvoir s’entrainer en suivant son propre rythme et, par la suite, pouvoir évaluer sa performance. Quant à la carte, elle est capable de reconnaître tous les types de mouvements employés par l’athlète.

Gants boxe connectés

Le pair de gants analysera les performances et la progression du sportif. Avec ces outils, il est impossible de tricher. Les résultats qu’ils délivrent sont attestés.

Une carte multifonctionnelle

La carte électronique développée par l’équipe combine plusieurs fonctionnalités à la fois. Elle remplit, par exemple, la fonction d’un accéléromètre ou celle d’un gyroscope. Elle arrive à opérer une distinction entre tous les types de coups dans la boxe (uppercut, direct, crochet). Elle mesure la force de frappe et la vitesse de chaque coup.

Par ailleurs, ces gants connectés permettent également à leur utilisateur de fréquenter un réseau spécifique à ce sport. Il pourrait ainsi interagir avec d’autres utilisateurs qui partagent la même passion.

Puisque les fils ou toute autre sorte de déballage ne peuvent être acceptés dans un match de boxe, le dispositif n’a aucun connecteur externe. La carte est incorporée dans les gants.

Un sport à fort potentiel

Le produit est encore en phase de test et nécessite quelques améliorations. « Nous avons de nombreux contacts avancés. Nous envisageons de le vendre en version OEM (comme une licence). La partie applicative que nous avons déjà réalisée, nous souhaitons la personnaliser avec l’aide du fabricant avec lequel nous travaillerons, » ont expliqué les associés.

Par cette invention, l’équipe espère réaliser un succès qu’ils estiment à des millions de dollars. Ils conçoivent la boxe comme un sport à fort potentiel. C’est effectivement le sport qui accueille le plus de licenciés par an, dont la plupart sont des femmes.  Le nombre de femmes licenciées en boxe augmenterait de trois-cents pour cent par an.

Mots-clés sport