Clicky

Des chercheurs auraient réussi à connecter un cerveau à Internet

C’est une grande première dans le monde du web et de la technologie : des chercheurs de l’université Wits à Johannesburg seraient parvenus à connecter un cerveau à internet. C’est en tout cas ce qu’affirme le groupe de scientifiques à l’origine de l’exploit dans un communiqué officiel rapporté par le site spécialisé Medical Press le 14 septembre 2017.

Baptisé Brainternet, le projet consiste à enregistrer les activités cérébrales via un casque Emotiv EGG, donc par le biais de l’électroencéphalographie. Les données récoltées sont ensuite envoyées à un ordinateur Raspberry Pi, puis diffusées par un programme informatique sur le site Brainternet.me.

Cerveau

Pour le moment, aucune démonstration « live » du projet n’a encore été dévoilée. On peut cependant observer les activités cérébrales enregistrées par le casque sur Brainternet.me.

Une interface cerveau-machine

Pour Adam Pantanowitz, celui qui dirige les recherches, « Brainternet est un nouveau type d’interface cerveau-machine » qui a pour but d’offrir une visibilité extrêmement claire sur le fonctionnement du cerveau humain. « Il y a un manque d’information facilement compréhensible sur la manière dont le cerveau humain fonctionne et gère les informations ».

En permettant d’observer les activités cérébrales sur internet, « Brainternet cherche à simplifier la manière dont les personnes comprennent leur propre cerveau et celui des autres. » explique le chercheur. Une petite révolution qui pourrait être vraiment utile dans plusieurs domaines : médical, psychologique et bien sûr technologique.

Un projet encore plus ambitieux

Adam Pantanowitz et son équipe ne comptent pas s’arrêter à si bon compte. Ils ont pour ambition d’aller encore plus loin et faire du cerveau humain, « un élément de l’Internet des objets connectés au World Wide Web. » Les scientifiques seraient en train de plancher sur une interface « cerveau-machine » encore plus interactive, avec la possibilité de produire un stimulus et d’obtenir une réponse immédiate du réseau web.

Ils travaillent même sur la possibilité de « télécharger » des données et informations dans le cerveau humain, mais le chemin est encore long pour parvenir à de telles prouesses.

Pour rappel, Brainternet n’est pas le seul projet à travailler sur le concept de « cerveau connecté ». Il y a aussi Neuralink, une initiative d’Elon Musk, patron de SpaceX et Tesla. L’ambition de ce dernier est de connecter le cerveau humain à une intelligence artificielle.