Votre reflex aussi peut attraper des ransomwares

On en entend peu parler, mais tout comme les autres appareils électroniques, les appareils photo numériques sont vulnérables aux attaques des pirates, et Check Point nous en apporte la preuve.

La firme spécialisée en cybersécurité a en effet mis le doigt sur une faille critique de l’appareil reflex EOS 80D de Canon, ouvrant la porte à un risque d’attaque informatique de type ransomware. Pour le moment, seule une vidéo de la vulnérabilité constatée pour cette référence a été présentée.

Crédits Pixabay

Malgré tout, la présence de cette même faille sur les autres références du constructeur n’est pas à écarter. D’autant qu’elle exploite un système essentiel pour l’appareil photo, le protocole de transfert de fichiers depuis l’appareil vers l’ordinateur, via Wifi ou USB.

Un système de transfert … problématique

Pour rassurer ses utilisateurs, Canon a sorti une mise à jour pour le logiciel d’exploitation de son EOS 80D dès qu’il a été informé de l’existence de la vulnérabilité.

En effet, une telle vulnérabilité constitue une brèche de sécurité qui ne manquera pas de susciter l’inquiétude auprès des photographes et des amateurs fidèles à la marque. D’autant que ce sont directement les clichés pris qui peuvent être la cible d’une attaque du type ransomware ou d’autres types.

Techniquement parlant, les gars de chez Check Point ont pu démontrer qu’il est facile d’infecter à la fois l’appareil photo et l’ordinateur avec lequel il est connecté.  La faute à une vulnérabilité présente au niveau du système permettant le transfert des fichiers de l’appareil photo vers l’ordinateur (Picture Transfer Protocol).

Au moins 30 références seraient concernées chez Canon

Canon a précisé que pour le moment, l’entreprise n’a pas eu de retours positifs concernant des cas où cette vulnérabilité détectée aurait bien été utilisée aux fins de piratage.

Toutefois, le système de transfert de fichiers étant un protocole standard utilisé dans la plupart des appareils photo, de toutes les gammes de boîtiers (expert, amateur, entrée de gamme) et pour les différents types (reflex, mirrorless, compact), il y a matière à réfléchir.

Ainsi, pas moins de 30 références chez le constructeur seraient susceptibles d’être affectées. Tandis que chez les marques concurrentes, le danger n’est pas non plus à écarter.

Mots-clés canoncanon eos 80d