Clicky

Des chercheurs ont créé l’équivalent d’un trou de ver en laboratoire

L’Institut Pprime de Poitiers vient de réaliser une nouvelle prouesse en créant en laboratoire l’équivalent d’un trou de ver, un objet hypothétique imaginé par l’incontournable Albert Einstein et régulièrement évoqué dans les films et séries d’anticipation.

En physique, un trou de ver désigne un objet hypothétique capable de relier deux régions distinctes de l’espace-temps, un objet se manifestant sous la forme d’un tunnel reliant un trou noir d’un côté et un trou blanc de l’autre.

Trou de ver

D’après les astrophysiciens, un trou de ver permettrait en théorie de voyager d’un point de l’espace et/ou du temps à un autre en un instant.

Le trou de ver, un objet théorique fascinant

Si Ludwig Flamm, un physicien autrichien, avait plus ou moins suggéré l’existence d’un tel objet en 1916, les premiers à l’avoir évoqué en détail sont en réalité Albert Einstein et Nathan Rosen. Il a cependant fallu attendre la fin des années 50 pour que le phénomène trouve son nom, sous l’impulsion de Charles W. Misner et John A. Wheeler.

Par la suite, de nombreux physiciens se sont intéressés aux trous de ver et c’est notamment le cas de Stephen Hawking.

Plusieurs théories ont émergé au fil de ces dernières décennies. Certains chercheurs voient le trou de ver comme un objet infranchissable, mais d’autres pensent qu’il serait tout à fait possible de passer à travers pour franchir de longues distances ou même pour voyager dans le temps.

Dans les faits, personne n’a encore réussi à prouver leur existence.

Une expérience menée avec des courants d’eau

L’Institut Pprime de Poitiers se passionne depuis longtemps pour le sujet et ses chercheurs ont récemment mené une expérience inédite visant à créer en laboratoire un objet équivalent au trou de ver. Pour se faire, les scientifiques de l’institut ont eu l’idée de créer un tunnel dans de l’eau en modifiant la vitesse d’écoulement de l’eau au-dessus d’un obstacle situé dans un canal hydraulique construit spécialement pour l’occasion.

L’idée était de créer un pont entre deux régions de l’eau afin de matérialiser un objet doté d’un fonctionnement similaire à celui d’un trou de ver. L’expérience a porté ses fruits et les chercheurs ont ainsi réussi à recréer l’équivalent d’un de ces objets. L’expérience a fait l’objet d’une étude complète disponible à cette adresse.

Il faut tout de même rappeler que l’Institut Pprime de Poitiers n’en est pas à son coup d’essai puisque ses chercheurs avaient réussi à recréer l’équivalent hydrodynamique d’un trou noir l’année dernière.

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.