Des chercheurs ont découvert les restes d’un ancien reptile marin géant

Une nouvelle espèce de monstre marin datant du début de l’ère jurassique a été identifiée par une équipe de chercheurs allemands et suédois. Les os fossilisés avaient été découverts dans un puits d’argile près de la ville de Bielefeld en Allemagne au début des années 1990.

Les os fossilisés sont ceux d’un plésiosaure, un reptile marin au long cou, désormais éteint, qui a vécu à l’époque des dinosaures. Il a été identifié par des paléontologues du Naturkunde-Museum de Bielefeld en Allemagne et de l’Université d’Uppsala en Suède.

Arminisaurus schuberti

Les ossements datent d’environ 190 millions d’années.

« Arminisaurus schuberti » le dinosaure marin vieux de 190 millions d’années

Le spécimen nouvellement découvert a été baptisé Arminisaurus schuberti d’après le nom de l’ancien chef germanique Arminius, qui a vaincu les légions romaines dans la forêt de Teutoburg, près de Bielefeld en l’an 9 après Jésus-Christ, et Siegfried Schubert, le paléontologue amateur grâce à qui une étude scientifique du spécimen a été possible.

« Les plésiosaures étaient parmi les prédateurs marins les plus efficaces de l’Age des Dinosaures. Certains, comme les célèbres Liopleurodons, étaient des prédateurs colossaux qui mesuraient jusqu’à 15 mètres. Ils étaient l’équivalent des requins blancs et des épaulards dans les océans d’aujourd’hui », a déclaré Sven Sachs, chercheur au Naturkunde-Museum de Bielefeld et auteur de l’étude.

Un reptile marin de 3-4 mètres de long, mangeurs de poissons et de calmars

En comparaison, Arminisaurus était petit, environ 3-4 mètres de long, et il chassait probablement des poissons, des calmars et d’autres petites proies dans les anciennes mers qui recouvraient l’Allemagne à l’époque

Les os préservés d’Arminisaurus ont été malheureusement brisés par des machines d’extraction, mais les chercheurs ont pu en récupérer suffisamment pour pouvoir identifier l’animal comme un des premiers parents des derniers super-prédateurs parmi les plésiosaures du Jurassique, connus sous le nom de pliosaurides.

Un squelette reconstitué à 40% qui en dit long sur les premiers dinosaures

Environ 40% du squelette a été récupéré, y compris des parties du crâne, des vertèbres et des os des membres.

L’étude a également montré que Arminisaurus partageait des caractéristiques communes avec des plésiosaures qui ont vécu 50 millions d’années plus tard, pendant la période du Crétacé. Cette information aidera à faire la lumière sur l’éradication de ces reptiles marins étranges, et à en savoir davantage sur la diversité des premiers pliosaurides.

Crédits image : Credit: Uppsala universitet