Clicky

Des codes barres à l’art…

Depuis le temps, vous devez commencer à me connaître et vous devez savoir que le design est un domaine qui me plaît pas mal. Surtout lorsqu’il en vient à détourner les objets de tous les jours et à leur conférer une nouvelle dimension. Et les codes barres ne font pas exception, nom de nom ! Forcément, quand BG m’a envoyé un lien vers le billet de Fubiz, je me suis dit qu’il fallait absolument en parler.

Petit, en fait très petit même, les codes barres me fascinaient. Je ne comprenais pas comment un assemblage de traits parfois épais, parfois minces, parvenaient à en dire autant sur un produit. Même que je me disais que ce serait très chouette d’en mettre aussi sur les gens. Comme ça, on pourrait connaître leurs plats préférés, leurs goûts musicaux, leur groupe sanguin, ce genre de choses.

Oui, gamin, j’étais déjà bizarre.

Seulement, si les codes barres m’ont toujours paru pratiques, ils ne m’ont jamais semblé beaux. Des lignes qui se suivent, ce n’est quand même pas très esthétique. Sauf que les codes barres trouvés chez Fubiz me prouvent exactement le contraire.

Comme quoi, avec un peu d’imagination, tout est possible…

Via BG

Mots-clés insolite

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

  • Ah jolis comme tout, merci !!!

  • En plus, y a pas besoin de Java pour les voir alors fais toi plaisir ! :mrgreen:

  • Pingback: www.fuzz.fr()

  • Pingback: tapemoi.com()

  • Jonathan

    L’idée est excellente et je dois avouer que ca donne envie d’avoir des produits de grande conso sous la main qui le font.

    Par contre, pour avoir une entreprise qui fait quelques décors produits en ce moment, je dois avouer qu’on utilise pas ces techniques…

    Pourquoi ? Trois raisons :

    1. La reconnaissance du code barre : les caissières ne passent pas trois heures à chercher le code barre. Et qui dit perte de temps à la caisse, dit magasins qui ne mettent pas en avant les produits.

    2. La taille du bouzin… Déjà que les code barre sont contraignant sur des bouteilles de cosmétiques plutôt petites, si en plus on y ajoute des décos, c’est fini plus de place pour les mentions légales :(

    3. Et pour finir, un problème technique de taille : la lecture du code barre par les machines, qui s’attendent à des ratios spécifiques etc. (ou alors, on passe à la douchette en visant bien le code barre, mais ca revient au problème no.1)

  • Ces codes barres sont très jolis à regarder mais je te l’accorde, ce ne serait guère pratique. Ou alors, sur les bouquins. Oui, pourquoi ne pas avoir de jolis ISBN très visuels, très esthétiques, histoire de mettre en valeur le reste du produit. Ce serait sympathique, non ?

    Mais bon, après, sur les autres produits plus petits, moins pratiques (parfum, déodorants, manche à balais), ce serait nettement moins pratique, c’est certain. Et c’est vraiment dommage parce que je trouve que ça ajouterait quelque chose à l’ensemble.

    En tout cas, merci pour ton témoignage :)

  • @fred Alors juste un détail quand même, sur tous les sites avec du Java que j’ai croisé ces temps (y compris ma banque), seul ta webapp’ et un très vieux routeur CISCO (ne supportant que la vieille JVM modifiée de MS) semblent déconner sur mes postes ! nan mais !!!! :evil: ;)

  • Hmmm. Va sur http://www.fontainebleau.fr, t’as un applet Java qui devrait vraisemblablement faire planter ton navigateur… ;)

    Et non, ce n’est pas moi qui l’ai fait, ce site, hein…

  • Patou

    Avec de tels codes il serait plus doux pour la ménagère de moins ou plus de 50 ans de penser à la future utilisation de son balai ou de sa serpillère

  • BG

    J’étais sûre que tu aimerais ces codes-barres…
    Minute culturelle : Claude Ponti (illustrateur jeunesse) s’amuse depuis longtemps à détourner ses codes-barres de l’ISBN sur ces livres.
    Sinon, Fred, tu ne serais pas le genre de mec qui collectionne les codes-barres, les colle sur les murs de sa chambre et les compte tous les soirs avec passion avant de s’endormir ? Non, hein ? :?:

  • @Patou: Avoue, que tu le veux, ton aspirateur / robot, pour ton anniversaire… Maintenant, il me reste dix jours pour trouver les fonds nécessaires. Ah, je vous jure, la ménagère de plus de 50 ans n’est plus ce qu’elle était…

    A l’époque, vous ne vous plaigniez pas autant :)

    @BG: Tu me connais bien, en même temps. Pour Ponti, franchement, je ne savais pas mais tu sais que la littérature jeunesse n’est pas vraiment mon domaine. Je veux dire, je suis beaucoup trop viril pour lire des livres pour enfants, voyons… ;)

    Et non, je n’en suis pas encore arrivé à ce stade. Faut quand même pas pousser, à la rigueur je pourrais les coller sur moi mais pas sur les murs de mon pauvre studio…

  • « En art visuel, le sujet est l’élément central autour duquel l’artiste battit son œuvre. Ensuite viennent les émotions qui sont son moteur, son expression mais aussi sa motivation. Pour ce qui est de b.cod l’originalité est le maître mot, tant dans le choix de son sujet que dans sa technique et l’expression de ses émotions » J’utilise le code barre. Il nous entoure. Indispensable il codifie, identifie et renseigne, il informe plus encore il décore les emballages de tout ce que nous achetons, il nous accompagne, il nous est donc devenu « familier »

    J’aime ce symbole par pure question esthétique. Attiré surtout par la sobriété et la géométrie, le tout soutenu par une certaine insolence et dérision il représente bien le style de ma vie.

    J’ai grandi et agrandi pour vous amener à la réflexion avec ces tableaux très tendances qui seront un objet de déco parfait pour un intérieur urbain, moderne et contemporain.

    Je cherche à me faire connaître, et apporter à votre galerie ou votre intérieur une touche design et originale et contribuera certainement à affirmer votre style. Il va sans dire que chacune des pièces est unique et signée. Avoir sur mon site : http://www.codebartcreatif.com

    b.cod

  • Oupss, mon mail est b.cod@live.fr

  • Je t’accuserais bien de faire ta pub sur mon dos mais le site que tu files dans ton commentaire est introuvable, donc me voilà un peu coincé, finalement…