Clicky

Des hackers ont paralysé un hôpital californien avec un ransomware

Le Hollywood Presbyterian Medical Center est dans une situation particulièrement délicate. Le réseau informatique de cet hôpital californien est totalement paralysé depuis un peu plus d’une semaine suite à une attaque menée par un groupe de hackers. Ils ont utilisé un ransomware pour bloquer le système et ils réclament une rançon de plus de 3,4 millions de dollars.

Les ransomwares sont des outils assez spécifiques. Ces logiciels malveillants ne fonctionnent pas comme un banal malware ou comme un virus. En réalité, ils sont beaucoup plus vicieux puisqu’ils s’attaquent directement aux données personnelles.

Ransomware Hôpital

Un hôpital californien est victime d’un ransomware depuis une semaine environ.

Comment ? En réalité, c’est assez simple. Après avoir infecté un ordinateur, le programme va tout de suite chiffrer les différentes partitions de ses disques durs.

Les ransomwares s’attaquent aux données, pas aux systèmes

L’utilisateur n’aura donc plus accès ni à ses données, ni à ses programmes. S’il souhaite débloquer la situation, il devra s’acquitter d’une rançon afin de récupérer la clé détenue par les hackers.

Ces attaques ciblent le plus souvent des entreprises mais il arrive aussi parfois que des pirates s’en prennent à des établissements publics et c’est précisément le cas ici puisqu’ils ont attaqué un hôpital situé en Californie, du côté de Los Angeles.

L’attaque a été menée la semaine dernière et tous les ordinateurs du parc informatique de l’établissement sont totalement paralysés depuis. Les médecins et les infirmières n’ont plus accès ni aux fiches d’admission ni aux dossiers médicaux de leurs patients et la situation est évidemment critique d’autant que certains équipements électroniques ont aussi été touchés durant l’attaque.

Les hackers réclament à l’hôpital un peu plus de 3,4 millions de dollars en bitcoins en échange de la clé de déchiffrement.

Pour le moment, l’établissement n’a pas accepté de payer la rançon. Il a transféré environ 900 patients dans d’autres hôpitaux et le personnel restant est obligé de prendre toutes les notes à la main, mais il semble plutôt confiant et il a bien l’intention de résoudre le problème par lui-même, sans mettre la main au portefeuille.

En attendant, la police de Los Angeles et le FBI ont ouvert une enquête pour arrêter les hackers responsables de l’attaque.

Parviendront-ils à leurs fins ? Il faudra attendre pour le savoir mais le bureau est plutôt efficace et il l’a d’ailleurs prouvé récemment en procédant à l’arrestation du leader présumé du groupe Cracka with Attitude.

Mots-clés hackingransomware

Share this post

Frédéric Pereira

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.