Des îles artificielles pour rendre habitable Mars ?

Actuellement, de nombreux scientifiques explorent différentes options qui pourraient nous permettre un jour de coloniser la planète Mars. Rappelons que pour l’instant, Mars n’offre pas encore les conditions propices pour permettre aux hommes d’y vivre confortablement.

Les chercheurs ne baissent pas les bras pour autant et tentent de trouver d’autres alternatives qui pourraient permettre à l’Homme d’élire domicile sur cette planète.

Crédits Pixabay

Une équipe de chercheurs américains et britanniques a récemment soumis une idée qui pourrait rendre Mars habitable, et elle implique la création d’îles artificielles. D’après leurs recherches, la solution serait de construire des « petites îles » à partir de matériaux légers provenant de la Terre.

Ces chercheurs ont également conçu un système qui permettrait de réchauffer la surface gelée de la planète rouge.

De l’eau potable sur Mars

Pour construire ces îles sur Mars, les scientifiques envisagent d’utiliser une couche épaisse d’aérogel de silice. Ce matériau très abondant sur Terre est réputé pour être très stable en températures, hydrophobe et aussi perméable à la vapeur d’eau.

D’après les chercheurs, l’utilisation d’un bouclier en aérogel de silice de 2 à 3 cm d’épaisseur suffirait à recueillir assez de lumière pour réchauffer la planète rouge et permettre l’apparition de la vie photosynthétique. L’aérogel de silice permettrait également d’isoler certaines surfaces de la planète rouge et de les rendre habitables.

Les scientifiques britanniques et américains qui sont à l’origine de ce projet ont déclaré que la construction de telles îles aboutirait à la création d’habitations qui pourront, à terme, fournir de l’eau potable tout au long de l’année et qui offriront une protection aux rayons néfastes du soleil.

Un projet qui ne concernera que certaines régions de Mars

Il faut souligner que l’objectif de ce projet n’est pas de transformer toutes les régions de Mars afin de les rendre habitables pour l’Homme, mais plutôt de se concentrer uniquement sur certaines zones.

« Cette approche régionale visant à rendre Mars habitable est bien plus réalisable qu’une modification de l’atmosphère globale. Contrairement aux idées précédentes visant à rendre Mars habitable, c’est quelque chose qui peut être développé et testé systématiquement avec les matériaux et la technologie que nous avons déjà », a indiqué le professeur Robin Wordsworth, ingénieur correspondant de l’Université d’Harvard.

D’après l’équipe de scientifiques à l’origine de ce projet, la construction de ces îles artificielles pourrait se faire dans les dix prochaines années.

Mots-clés mars