iPhone X : des militants s’en sont pris à l’Apple Store d’Aix-en-Provence

Le lancement d’un nouvel iPhone fait généralement des heureux, mais pas toujours. Preuve s’il en fallait, l’association altermondialiste « Attac » a profité de la sortie officielle de l’iPhone X pour s’en prendre à l’Apple Store d’Aix-en-Provence. Pas de casse, heureusement, mais les militants présents ont fait de leur mieux pour faire passer leur message aux passants ainsi qu’aux clients du magasin.

L’association reproche notamment à la firme de Cupertino, et plus particulièrement à son antenne française, de ne pas payer les impôts comme elle le devrait ici bas – et ce en recourant notamment à des procédés d’évasion fiscale. Un point par ailleurs régulièrement mis en évidence par certains responsables politiques au cours des derniers mois.

Apple-iPhoneX

L’association altermondialiste « Attac » a profité du lancement de l’iPhone X pour s’en prendre à l’Apple Store d’Aix-en-Provence, dans les Bouches-du-Rhône.

Dénoncer « les 230 milliards d’euros cachés par Apple dans les paradis fiscaux« , tel était l’objectif de la manifestation organisée par Attac hier matin. Pour marquer les esprits les militants de l’association, vêtus de T-shirts blancs avec le nom « Attac » inscrit en rouge, ont notamment « versé plusieurs kilos de pommes pourries sur le trottoir après avoir écrit « #Iphone Revolt » sur la devanture de verre du magasin » indique Europe 1, présent sur place.

« Des pommes pourries parce que la pomme d’Apple est pourrie« 

C’est ce qu’explique Raphaël Pradeau, porte-parole d’Attac au niveau national. L’image a le mérite d’être évocatrice, mais elle n’est pas la seule mesure prise hier par les militants du mouvement.

Au-delà des slogans « Apple paye tes impôts » brandis par certains manifestants au moyen de pancartes, et de l’autocollant représentant un ver – collé sur le logo d’Apple présent sur la façade du magasin aixois, les membres d’Attac présents ont distribué des bons de réduction fictifs d’une valeur de 40 euros aux passants.

Un moyen pour Raphaël Pradeau et ses compagnons d’attirer l’attention du grand public sur ce qu’Apple a « volé à chacun de ses clients depuis dix ans« .

À noter que cette manifestation en Provence n’est pas la seule à avoir eu lieu aujourd’hui. Toujours pensés par Attac, d’autres événements du même type ont été organisés à Paris, notamment à l’Apple Store Opéra.

Le mouvement cherche aussi a sensibiliser aux conditions de travail des ouvriers qui fabriquent les produits de la firme à la pomme, en Chine essentiellement.