Clicky

Des objets mystérieux ont été détectés près du trou noir de la Voie lactée

La Voie lactée n’a visiblement pas encore révélé tous ses secrets. Preuve en est, en observant la zone occupée par le trou noir supermassif du centre de notre galaxie, des astronomes ont découvert d’étranges objets ressemblant à des nuages de gaz et présentant des caractéristiques communes avec les étoiles.

La Voie lactée occupe une place particulière dans le cœur des astronomes et c’est assez logique puisqu’elle est le berceau de l’humanité.

Trou noir moléculaire

Immense, cette galaxie spirale barrée est dotée d’un diamètre estimé entre cent et cent vingt mille années-lumière et elle comprend entre deux et quatre cents milliards d’étoiles.

La Voie lactée, le berceau de l’humanité

D’après les estimations faites par les astronomes, la Voie lactée abriterait plus de cent milliards de planètes différentes.

Le système solaire, de son côté, se trouve à environ vingt-sept mille années-lumière de son centre.

Très difficile à observer en raison des nombreuses poussières se trouvant sur la ligne de visée de nos télescopes, le centre de la Voie lactée serait composé selon les chercheurs d’une radiosource complexe dont une des composantes serait un trou noir supermassif et donc d’un trou noir dont la masse serait de l’ordre d’un million de masses solaires ou plus.

Anna Ciurlo, une chercheuse postdoctorale travaillant pour la division d’astronomie et d’astrophysique de l’Université de Californie à Los Angeles, s’intéresse beaucoup à cette région et elle a récemment réuni une équipe afin d’analyser des données récoltées par l’Observatoire WM Keck situé à Mauna Kea à Hawaï.

En mesurant les longueurs d’onde de la lumière émises par les structures de gaz et de poussière situées au centre de la galaxie, les chercheurs ont découvert des objets étranges.

Trois nouveaux objets-G détectés

D’après leurs premières conclusions, des conclusions présentées lors de la dernière réunion de l’American Astronomical Society, ces objets ressembleraient à de vastes nuages de gaz tout en présentant de nombreux points communs avec les étoiles.

Leur rapport est à prendre avec les précautions d’usage habituelles, mais les chercheurs pensent que ces objets seraient en réalité des objets-G et donc des objets stellaires poussiéreux.

Ce n’est pas la première fois que de tels objets sont détectés. Le premier a en effet été observé en 2004 et le second en 2012. Les astronomes ont pensé au début que ces derniers étaient de simples nuages de gaz, mais ils en sont venus à la conclusion que ce n’était pas possible compte tenu de leur résistance à l’attraction gravitationnelle du trou noir situé au centre de la Voie lactée.

Toutefois, aucun objet de ce type n’avait été découvert depuis et il a donc fallu attendre cette nouvelle étude pour identifier trois nouveaux objets-G.

Ce n’est qu’une supposition pour le moment, mais Anna Ciurlo et son équipe pensent que ces derniers sont en réalité des étoiles gonflées et donc des étoiles dont la matière a été extraite du fait de leur proximité avec le trou noir supermassif. Cette extraction résulterait en outre de la collision de deux étoiles situées en orbite l’une de l’autre.

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.