Clicky

Des pilules de caca pour lutter contre l’obésité ?

L’obésité touche des millions de personnes à travers le monde et elle est même reconnue comme une véritable maladie par l’OMS depuis la fin des années 90. Rien de surprenant à cela car elle peut avoir de nombreuses répercussions sur la santé des malades. Des chercheurs américains ont cependant peut-être trouvé la solution en élaborant des pilules contenant des matières fécales.

Oui, vous avez bien lu et ce n’est pas du tout une plaisanterie. Après plusieurs années d’études, des scientifiques ont mis au point des pilules de caca pour lutter contre l’obésité.

Pilule anti obésité

Il suffira peut-être bientôt d’une simple pilule pour lutter contre l’obésité.

Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, l’obésité n’est pas uniquement provoquée par la malbouffe ou le manque d’activité physique.

L’obésité n’est pas uniquement provoquée par la malbouffe ou le manque d’activité physique

Il existe effectivement des facteurs héréditaires mais il y a aussi un lien entre l’état de l’écologie microbienne de l’intestin et l’obésité. Le microbiote varie effectivement d’un individu à l’autre et certains micro-organismes sont plus efficaces chez certaines personnes.

Fait intéressant, le microbiote peut aussi être influencé par des conditions extérieures. Les traitements antibiotiques peuvent ainsi agir en faveur de l’obésité et ce n’est évidemment pas un hasard si les élevages intensifs les utilisent pour faire grossir leurs animaux.

Mais quel est le rapport avec cette fameuse pilule de matière fécale ?

En réalité, c’est très simple, ces pilules contiennent les matières fécales de personnes saines et maigres. L’idée, c’est donc de transférer le microbiote de ces donneurs vers les personnes obèses pour modifier la nature des bactéries peuplant leur intestin.

Les instigateurs du projet pensent ainsi que ce traitement pourrait avoir un impact positif sur le tour de taille de ces individus.

Cette pilule va faire l’objet d’une étude en mars 2016

Ils vont donc lancer une étude en mars prochain pour vérifier leur théorie.

Après avoir sélectionné 20 patients, ils vont les diviser en deux groupes. Le premier sera traité avec des pilules contenant les matières fécales d’une personne saine, le second devra se contenter d’un placébo. Le traitement durera six semaines environ et les participants seront ensuite suivis pendant une année complète.

Les chercheurs suivront leurs poids, bien sûr, mais également leur santé et ils pourront ainsi déterminer si le traitement fait effet.

Il est important de préciser que ce n’est pas la première fois que des chercheurs se lancent dans une étude de ce type.

Une autre équipé a procédé de même avec des souris et l’expérience a été un véritable succès. Il en ira peut-être de même pour celle-ci.

Mots-clés biologieinsolite

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.

5 comments

Ajouter le votre.
  1. Des chercheurs américains ont inventé des pilules de caca pour lutter contre l'obésité ! - Geekirc.Me Geekirc.Me 18 janvier, 2016 at 19:23 Répondre

    […] Aujourd’hui, c’est bien une réalité, l’obésité est malheureusement bien présente dans notre monde. Rien de surprenant me direz-vous ? La cause première, c’est qu’une mauvaise alimentation peut mener à du surpoids ! La cuisine est très à la mode. Personnellement, je suis un grand fan de bonne bouffe et j’aime bien manger. Évidemment, comme vous pouvez vous en douter en lisant l’intitulé de cet article, une équipe de chercheurs a ainsi réussi à concevoir des pilules d’un genre nouveau, contenant des matières fécales. Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant, mais le meilleur reste à venir car ils ont réussi à mettre au point des pilules de « caca » pour enfin dire au revoir à l’obésité. Je vais prendre de l’avance, avant que vous ne me posiez la question. Quel est l’intérêt ? D’après les chercheurs, ces pilules contiennent les matières fécales de personnes saines et maigres. Rassurez-vous, même si tout ça vous semble bizarre, les chercheurs suivront vos exploits et pourront vous guider au fil du temps. Je leur souhaite bon courage ! Quoi qu’il en soit, je suis confiant. Pour terminer, il faut préciser qu’on sait encore très peu de choses à ce sujet. En tout cas, une première étude sera disponible d’ici mars prochain.  À suivre… Source  […]

Publier un nouveau commentaire.