Des hackers auraient accédé aux mails de comptes Outlook piratés pour déverrouiller des iPhone volés

C’est une affaire qui semble embarrasser Microsoft. Comme la société l’a expliqué, des hackers ont réussi à pirater les services Outlook.com et s’emparer de certaines informations censées être confidentielles. Mais Microsoft l’assurait : les mails n’ont pas pu être lus par les pirates ! Une situation qui était censée rassurer tant bien que mal les millions d’utilisateurs de services Outlook, MSN et Hotmail. Les personnes touchées avaient même reçu un message les informant de la situation pour prendre les mesures nécessaires. Mais aujourd’hui, Motherboard révèle une toute autre information, bien plus inquiétante, sur l’affaire.

D’après Motherboard, via un témoin de la situation, les pirates ont bien pu accéder pendant six mois aux mails des personnes piratées.

Le but ? Pouvoir récupérer l’accès à des iPhone volés en passant par un lien de récupération sur Outlook.

Un piratage qui pourrait être plus grave que prévu

Comme nous en informe Motherboard, toujours bien renseigné, le piratage serait bien plus important pour Outlook. Un témoin affirme que les pirates ont pu accéder aux mails du service de messagerie, le tout appuyé par des screens. Ces accès permettaient aux pirates de récupérer directement des liens de récupération pour déverrouiller des iPhone volés.

Il s’avère donc que certaines personnes volées avaient lié leurs smartphones à Outlook qui ont pu être subtilisés par les hackers dans cet immense scandale pour Microsoft.

Face à ce piratage, Microsoft a dans un premier temps réfuté le fait qu’un accès aux mails ait pu avoir lieu. Finalement, la firme a reconnu qu’une infime partie de ses utilisateurs (6%) avaient été touchés, mais que la durée de cette attaque n’avait duré que trois mois. Motherboard affirme quant à lui que le temps se situe à six mois, Microsoft n’est toujours pas d’accord à l’heure actuelle.

Pour réussir cette attaque, les pirates auraient profité du compte d’un technicien de support Microsoft. Un technicien dont les droits élevés ont permis d’avoir accès à ces 6% de comptes et potentiellement déverrouiller des iPhone volés.

Rien n’indique à l’heure actuelle combien d’iPhone les pirates ont pu récupérer grâce à cette attaque de masse. Même les plus grandes firmes tech ne semblent pas à l’abri de telle situation.