Clicky

Des pranskers ont fait manger des piments à un sans-abri

YouTube, Facebook ou même Twitter voient très régulièrement passer des pranks potaches destinées à amuser la galerie. Toutefois, certains internautes poussent parfois le concept un peu trop loin et c’est précisément le cas ici. Deux hommes ont effectivement fait manger des piments de type Carolina Reaper à un sans-abri en échange de quelques billets verts.

Le Carolina Reaper n’est pas un piment tout à fait comme les autres. Considéré par le Guiness des Records comme le piment le plus fort au monde, il se situe en moyenne à 1 569 300 sur l’échelle de Scoville et il peut atteindre dans certains cas les 2 200 000.

Piments pranks

Cette échelle a été inventée en 1912 par un pharmacologue du nom de Wilbur Scoville et il a principalement pour but de classer les piments.

Ils ont fait manger des piments à un sans-abri

Très répandus à travers le monde, les piments sont actuellement cultivés dans une soixantaine de pays et ils se classent en cinq espèces différentes issues du genre Capsicum.

L’échelle de Scoville a été développée afin de permettre aux consommateurs de mieux distinguer les différences de puissance entre les différentes espèces cultivées. Pour se faire, le pharmacologue a choisi de se baser sur la teneur en capsaïcine et donc la molécule responsable de la force du piment.

Histoire de vous donner un ordre de comparaison, il faut ainsi savoir que la capsaïcine pure atteint les 16 000 000 d’unités. Les bombes d’auto-défense disponibles dans le commerce tournent en règle générale entre 2 000 000 et 5 300 000 unités en fonction de leur fabricant. La sauce Tabasco se situe pour sa part entre 2 000 et 5000 unités.

Bien décidés à faire parler d’eux, deux hommes originaires de Kirkby dans le Merseyside ont donc proposé à un sans-abri de se livrer à une expérience particulièrement nauséabonde. Les pranksters l’ont effectivement mis au défi de manger des piments Carolina Reaper en échange d’un peu d’argent.

Toute la scène a été filmée

L’homme n’a pas hésité et il a accepté le défi sans pour autant avoir réellement conscience de la nature du piment utilisé.

Après avoir ôté les tiges des piments, le sans-abri les a donc gobés et il a commencé à les mâcher. Très vite, l’homme a commencé à se sentir mal et à se frotter le visage, sous l’oeil goguenard des deux pranksters.

En souffrance, l’homme les a suppliés de lui donner de l’eau ou quelque chose pour faire passer la brûlure, mais ces derniers ont refusé. Faute de mieux, le sans-abri s’est donc précipité au sol pour arracher et manger de l’herbe, déclenchant par la même occasion un fou-rire chez les deux pranskters responsables de son infortune.

Non contents de filmer la scène, les deux hommes ont partagé ensuite la vidéo sur leurs profils sociaux. La séquence était passée inaperçue, mais elle a fini par refaire surface la semaine dernière. Pour le moment, les deux hommes n’ont pas été identifiés, par plus que le sans-abri.

Si les piments peuvent – dans certains cas – avoir des effets bénéfiques, il faut tout de même rappeler que les espèces les plus fortes peuvent occasionner de graves brûlures.

Mots-clés web

Share this post

Fred

Floodeur compulsif, est très actif sur Twitter ou encore sur Facebook. Sachez en outre que la Fredzone a une page sur Google+.