Des robots désamorceurs de bombes à retour haptique pour l’armée britannique

Que l’on soit en temps de guerre ou non, la vie humaine est précieuse et il faut la préserver à tout prix. Avec les avancées technologiques, il est désormais possible de se protéger et cette fois-ci, c’est l’armée britannique qui nous le prouve.

Cette dernière a fait l’acquisition de robots capables de désamorcer des bombes que l’on peut piloter à distance.

Smartphone armée

Mieux encore, les nouveaux outils de l’armée anglaise sont capables d’effectuer des retours haptiques afin que les soldats qui les utilisent puissent ressentir les sensations des appareils. À une époque où les alertes à la bombe sont de plus en plus fréquentes, ce robot tombe à pic.

C’est une excellente chose pour la défense britannique et cette technologie pourrait bien être réutilisée par les armées des pays.

Des robots protecteurs et très utiles

Ces nouveaux robots de l’armée du Royaume-Uni sont de véritables alliés puisqu’en plus de pouvoir détecter l’emplacement des bombes, ils peuvent aussi les désamorcer et même désarmer d’autres types d’explosifs.

Ces engins protègent ainsi les soldats des risques et des blessures inutiles. Cerise sur le gâteau, les appareils permettent de gagner du temps.

Les robots en question sont armés de bras mécaniques dotés de capteurs sensibles grâce auxquels il devient possible de ressentir en temps réel toutes les sensations que le robot ressent au moment où il intervient sur le désamorçage d’une bombe.

Des outils assez coûteux

Les robots dont on parle ici portent le nom de Harris T7 et ils ont d’abord été testés aux États-Unis avant d’être testés au Royaume-Uni.

Les responsables de leur production ont même planifié de les tester sur une zone de guerre réelle. C’est le Colonel Zac Scott qui est en charge de la section qui gère ces robots et pour le moment, le responsable en est très content.

Le Colonel Zac Scott rapporte que ces robots de pointe méritent leur prix et il souhaiterait donc commander 52 autres robots Harris T7 pour un budget de 70 millions de dollars.

Mots-clés robotiquerobots