Clicky

Des scanners corporels portables seront bientôt installés dans le métro de Los Angeles

Le métro de Los Angeles installera bientôt des scanners corporels portables pour éviter que des personnes se déplaçant avec des armes ou des explosifs ne passent entre les mailles du filet des services de police. Selon Associated Press, le déploiement des scanners devrait avoir lieu dans les prochains mois. C’est une première pour un système de transport en commun aux États-Unis.

« Nos scanners détecteront les gilets explosifs, les fusils d’assaut. » a affirmé à l’Associated Press Alex Wiggins, directeur de la division de police de Los Angeles County Metropolitan Transportation Authority. « Nous ne recherchons pas nécessairement des armes plus petites qui ne causeraient que des pertes moins importantes. »

Alex Wiggins assure qu’ils seront opérationnels dès que les employés du métro et les policiers auront été formés à leur utilisation. Aucune date officielle donc pour le lancement officiel de ce dispositif anti terrorisme.

Une réponse à la menace terroriste

La réponse de la ville de New York aux menaces terroristes, c’est le renforcement des effectifs dans la police ainsi que l’installation d’un grand nombre de caméras dans l’espace public. La ville de Los Angeles s’attaque plutôt au métro où des milliers de personnes peuvent devenir des cibles potentielles d’une attaque terroriste.

« Nous sommes confrontés à des menaces persistantes contre nos systèmes de transport dans notre pays. » a expliqué David Pekoske, administrateur de la Transportation Security Admniistration. « Nous nous assurons que les personnes qui empruntent les transports en commun sont en sécurité, car la menace terroriste est bien réelle. »

Des scanners sophistiqués

Selon Thruvision, une entreprise spécialisée dans la conception des scanners, les dispositifs qu’utilisera bientôt la grande ville californienne sont capables de détecter des objets métalliques ou non métalliques, en particulier des explosifs plastiques, des pistolets imprimés en 3D ou des couteaux céramiques.

Les scanners peuvent détecter ces objets à plus de 9 mètres du corps d’une personne. Ils sont en outre capables de filtrer plus de 2 000 passagers par heure sans ralentir leur déplacement dans la station de métro. Il faudra attendre leur déploiement pour juger de leur efficacité en situation réelle.

Si ce dispositif fera ses preuves, il est envisageable qu’il sera déployé dans d’autres grandes villes US et du monde entier.

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !