Clicky

Quand Apple bloque des sites d’éducation sexuelle avec ses filtres

Apple a intégré des filtres de contrôles parentaux sur sa toute nouvelle plateforme, iOS 12. Ce dispositif est censé interdire les contenus non adaptés aux utilisateurs mineurs. Seulement, les fameux filtres présentent aussi quelques dysfonctionnements, car ils bloquent systématiquement les sites d’éducation sexuelle sur Safari, le navigateur installé par défaut sur tous les appareils de la marque à la pomme.

Selon plusieurs sources, les filtres n’assurent pas leurs fonctions lorsqu’il s’agit de bloquer les plateformes comme Daily Stormer qui présentent des contenus basés notamment sur la fabrication de bombe.

La firme de Cupertino a pourtant fait à plusieurs reprises l’éloge de ses contrôles parentaux. Visiblement, le système n’est pas encore très au point.

Le rôle des filtres de contrôles parentaux

Il n’est pas toujours évident de contrôler les contenus web visionnés par les mineurs. Apple a donc élaboré des filtres censés permettre de bloquer les contenus non appropriés ainsi que les sites web pour adultes.

Les parents s’en remettent ainsi au système élaboré par le constructeur pour limiter les accès aux sites et aux contenus plus ou moins explicites et non adaptés aux enfants.

En dépit de ces nouvelles fonctions, iOS 12 ne semble pas très efficace pour reconnaître les sites interdits aux mineurs. Plusieurs utilisateurs se sont en effet plaint de ne plus avoir accès à des plateformes aux contenus anodins comme O.school. Les sites éducatifs comme Scarleteen sont aussi systématiquement interdits. Ces plateformes portent uniquement sur l’éducation sexuelle chez les mineurs.

The Daily Stormer contourne les filtres de contrôles parentaux

Si O.school et Scarleteen ne sont pas autorisés par les filtres d’iOS12, ce n’est pas le cas de The Daily Stormer. Cette plateforme extrémiste prône la suprématie blanche et véhicule des propos néonazis.

Les contenus sont, pour le moins, douteux, car les articles portent sur des thèmes comme le viol ou encore la violence. Les internautes peuvent même consulter des contenus portant sur la fabrication de bombe artisanale.

Or justement, des plateformes plutôt anodines comme Teen Vogue ne sont pas autorisées par les filtres de la plateforme. Cette différence de traitement est pour le moins surprenante puisque Teen Vogue est un site de mode destiné aux adolescents. Les articles qui y présentés sont axés sur la mode et sur les célébrités.

Apple risque donc de revoir sa copie.

Mots-clés apple

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !