BlackBerry Passport : quelques détails sur son clavier physique

Le BlackBerry Passport permettra-t-il à la célèbre marque de reprendre sa place dans le coeur des mobinautes ? C’est difficile à dire, mais le constructeur semble bien décidé à tout mettre en oeuvre pour parvenir à ses fins. Preuve en est, il ne cesse de communiquer sur les différents atouts de son nouveau terminal. Après s’être penché sur son écran, il a d’ailleurs décidé de s’attaquer à son clavier dans une nouvelle note publiée cette nuit sur son blog officiel. Et c’est franchement pas mal.

Le Passport, comme tout bon BlackBerry qui se respecte, embarquera un clavier virtuel assez proche de ce que proposaient les Bold en leur temps. A ceci près qu’il comportera moins de touches.

Infos clavier Blackberry Passport

Le BlackBerry Passport embarquera un clavier physique doté de touches sensitives.

En réalité, BlackBerry a préféré se concentrer sur l’essentiel, et donc sur les lettres de l’alphabet. Avec quelques bricoles supplémentaires, comme une touche « espace ». Toutefois, la firme n’a pas totalement tourné le dos aux chiffres et aux caractères accentués puisqu’il sera parfaitement possible d’afficher une ligne de touches supplémentaires sur l’écran tactile du téléphone.

Des touches virtuelles, pour le coup.

Des touches sensitives sur le clavier physique

En quelques instants, l’utilisateur pourra ainsi rapidement basculer entre les caractères accentués et les chiffres, et même accéder à la reconnaissance vocale.

Fascinant, mais il y a mieux. Les touches composant le clavier physique du BlackBerry Passport sont aussi sensitives.

Autrement dit, il sera parfaitement possible de les utiliser pour piloter du bout des doigts BlackBerry OS sans pour autant devoir poser les doigts sur l’écran du terminal. En quelques instants, et en quelques frôlements, il sera ainsi possible de sauter de pages en pages sur le navigateur, de modifier la position du curseur, de sélectionner du texte ou même de faire défiler le contenu d’une fenêtre.

Et bien plus encore puisque le clavier supporterait en réalité des dizaines de « gestures » différentes.

Le mieux reste à venir. Tous les développeurs pourront s’appuyer sur ce clavier pour intégrer de nouvelles commandes à leurs applications. BlackBerry souhaite visiblement jouer la carte de l’ouverture et c’est peut-être bien ça le plus important dans l’histoire.