Clicky

Détecter l’Alzheimer grâce à une intelligence artificielle

Les progrès scientifiques ne cessent d’améliorer nos conditions de vie. Aujourd’hui, ce sont les chercheurs de l’université de Bari, en Italie, qui se trouvent sous les feux des projecteurs. Ces scientifiques ont planché sur la création d’une intelligence artificielle capable de déceler les modifications cérébrales dix ans avant l’apparition des symptômes de l’Alzheimer.

Au terme de leurs recherches, l’équipe de l’université de Bari a réussi à créer un algorithme apte à déceler les changements les plus infimes de structures dans le cerveau humain.

MC1R

L’intelligence artificielle a été soumise à de nombreux tests et les résultats se sont avérés encourageants.

67 scanners, 38 patients

La création de cette intelligence artificielle n’a pas été chose aisée. Les chercheurs en physique médicale et neurologie ont eu recours à 67 scanners IRM effectués sur 38 patients atteints d’Alzheimer et 29 autres patients sains. Les scientifiques ont divisé les scanners en plusieurs parties.

Par la suite, l’IA a analysé la connectivité neuronale ou l’aptitude du cerveau à réorganiser les réseaux de neurones et leurs connexions entre elles. Pour s’assurer de l’efficacité de la technologie, les chercheurs ont effectué des tests plus poussés. Leur algorithme a dû analyser les IRM de 148 patients. 48 d’entre elles souffraient d’Alzheimer et 48 autres présentaient des déficiences cognitives pouvant mener à l’Alzheimer.

Des résultats concluants

À l’issue des tests, l’intelligence artificielle a été capable de diagnostiquer l’Alzheimer dans 86% des cas. Elle a aussi permis de détecter la maladie avec un taux de réussite de 84% en se basant uniquement sur les problèmes cognitifs alors que la déficience était encore minime.

Pour l’instant, les analyses de cette intelligence artificielle sont encore à étudier au vu du nombre réduit de scanners qu’elle a analysés. Les données qui ont permis aux chercheurs d’effectuer les tests ont été fournies par l’Alzheimer’s Disease Neroimaging Initiative ou ADNI. Les scientifiques de l’Université de Bari comptent effectuer des tests complémentaires pour obtenir des résultats plus précis de la part de cette intelligence artificielle.

Cette énième avancée médicale est d’une valeur inestimable, car elle permettra de prévenir l’Alzheimer avant qu’il ne soit trop tard. Elle va surtout permettre de sauver des dizaines de milliers de vies.

Mots-clés médecinesanté

Andy

Passionné de NTIC, sportif et à ce que l'on dit, un bon vivant !