Deux comètes ont « frôlé » la Terre au début de la semaine

La NASA est en alerte depuis la semaine dernière. Deux comètes ont effectivement frôlé la Terre hier au milieu de l’après-midi, passant respectivement à 5,2 et à 3,5 millions de kilomètres de notre belle planète. Cela n’a l’air de rien mais ce n’était pas arrivé depuis 250 ans et les experts de l’agence spatiale américaine ont donc profité de l’occasion pour braquer tous leurs instruments sur ces deux objets.

La première comète est connue depuis longtemps. 252P/LINEAR, c’est son nom, a été détectée pour la première fois en 2000 et elle avait d’ailleurs été prise pour un astéroïde à l’époque.

Comètes NASA

Deux comètes sont passées à proximité de notre belle planète.

Après des analyses poussées, les astronomes s’étaient cependant ravisés et l’objet a été reclassé dans la catégorie des comètes.

Deux comètes pour le prix d’une

Ces objets sont un peu particuliers car ils sont constitués de roche, de glace et de poussière. Ils suivent généralement une orbite qui les amène à passer à proximité d’une étoile. Lorsque cela arrive, ils dégagent à la fois des gaz et de la poussière qui forment une traînée dans leur sillage.

Il s’agit de leur chevelure, ou de leur queue.

Les astéroïdes, eux, sont assez différents et leur composition se rapproche finalement davantage des planètes. Les astronomes ont d’ailleurs parfois du mal à les distinguer.

La seconde comète, baptisée P/2016 BA14, a été découverte au début de l’année grâce à un télescope installé à Hawaï. Elle est plus petite que sa grande soeur puisque cette dernière mesure environ 230 mètres de diamètre. Pas mal.

Mais si ces deux comètes font autant parler d’elles, c’est surtout parce qu’elles sont passées à moins de dix millions de kilomètres de la Terre et cela faisait très longtemps que cela n’était pas arrivé.

Les comètes sont des vestiges remontant à la formation des systèmes solaires

Il faudra d’ailleurs attendre des centaines d’années pour que le phénomène se reproduise à nouveau et c’est aussi pour cette raison que ces objets font autant parler d’eux.

Enfin pour ça, et aussi pour leur intérêt scientifique. Les comètes sont des vestiges remontant à la formation de notre système solaire et elles se composent le plus souvent de matière organique.

Elles permettent donc de mieux connaître les éléments qui ont été à l’origine de la formation de la galaxie.

La NASA a donc profité de l’occasion pour analyser la composition chimique de ces objets à l’aide d’un spectroscope. Et allez savoir, avec un peu de chance, l’agence aura fait une ou deux découvertes dans la foulée.

Schéma NASA