Deux millions de voitures propres en circulation en 2016

Le nombre de véhicules électriques utilisés quotidiennement dans le monde a atteint la barre des deux millions d’unités en 2016, soit le double par rapport à l’année passée. Les voitures propres ont ainsi représenté deux ventes sur mille l’année dernière. Il s’agit là d’un véritable record selon un rapport publié par l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE). Cette dernière pensait en effet devoir attendre 2020 pour atteindre ce seuil.

Malgré tout, ce chiffre ne représente que 0,2 % des véhicules légers actuellement en circulation. Selon l’AIE, « Il y a encore beaucoup à faire avant d’atteindre un parc susceptible d’apporter une contribution significative aux objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre. »

Tesla

Pour parvenir à cet objectif, il faudrait que le nombre de voitures électriques en circulation dans le monde atteigne les six-cents millions d’unités d’ici 2040.

Rendre les véhicules électriques plus accessibles

Les recherches continuent de progresser, la production de masse aussi. Le but est de réduire le coût de fabrication des batteries et pouvoir ainsi vendre les véhicules électriques au même prix que les modèles classiques. D’après l’AIE, les politiques publiques devront être fortes pour permettre aux voitures propres de concurrencer les véhicules thermiques en matière de coût et d’autonomie.

Selon les prévisions de l’AIE, le nombre de véhicules électriques utilisés à travers le monde devrait atteindre neuf à vingt millions d’unités d’ici 2020. Ces chiffres devraient ensuite tripler pour atteindre quarante à soixante-dix millions en 2025.

Si les progrès technologiques continuent, l’objectif de six cents millions de véhicules en circulation pourrait bien être atteint d’ici vingt ans.

En Chine, en Europe et aux États-Unis

L’AIE a révélé qu’en 2016, ils ont été une dizaine de pays dans le monde à compter 95 % des voitures propres en circulation : la Chine, les États-Unis, le Japon, le Canada, ainsi que plusieurs pays européens dont la France, le Royaume-Uni, la Suède, la Norvège, les Pays-Bas et l’Allemagne.

En tête de proue, la Chine a concentré près d’un tiers des ventes mondiales de véhicules électriques avec environ trois cent mille unités. Vient ensuite l’Europe où se sont écoulées près de deux cent mille voitures électriques l’an dernier dont 29 % des véhicules immatriculés en Norvège, 6,4 % aux Pays-Bas et 3,4 % en Suède.

Les États-Unis arrivent au pied du podium avec près de cent soixante mille voitures propres vendues en 2016.