Einstein : deux mots écrits de sa main vont être mis aux enchères

Albert Einstein continue toujours de susciter admiration et fascination partout à travers le monde soixante ans après sa mort. Tout ce qui le concerne est considéré comme vraiment très précieux. C’est notamment le cas de ces deux petites notes en allemand que le brillant physicien aurait rédigées et remises à un messager alors qu’il donnait des conférences au Japon. C’était en 1922.

Les deux petits mots étaient jusqu’alors inconnus des chercheurs. La maison de vente aux enchères Winner’s affirme cependant les avoir découverts et atteste de leur authenticité.

Einstein

Les notes seront vendues aux enchères le mardi 24 octobre à Jérusalem, toujours par la maison.

Albert Einstein vaut de l’or

D’autres objets ayant appartenu au célèbre scientifique seront également mis en vente, dont deux lettres qu’il aurait rédigées peu avant de mourir.

En 1922, alors qu’Albert Einstein parcourait le monde pour donner des conférences sur ses découvertes scientifiques, le physicien avait pris le temps de rédiger deux petites notes plein de philosophie à un modeste messager. Ce dernier travaillait alors à l’Imperial Hotel de la capitale nippone où logeait Einstein durant sa tournée au pays.

« Une vie tranquille et modeste apporte plus de joie que la recherche du succès qui implique une agitation permanente. » avait-il écrit sur l’un des morceaux de papier. « Là où il y a une volonté, il y a un chemin » peut-on lire sur l’autre note.

Pour le deuxième, il s’agit d’un adage emprunté à Lénine.

Qui était vraiment Albert Einstein ?

Si les deux petites notes pourraient être vendues très cher lors des prochaines enchères organisées par la maison Winner’s, il est important de préciser qu’elles n’ont absolument aucune valeur scientifique. Pour Roni Grosz, expert sur le sujet, ces deux petits mots pourraient aider à mieux comprendre les réflexions personnelles du scientifique.

« Ce que nous faisons ici est un portrait d’Einstein – l’homme, le scientifique, son impact sur le monde – à travers ses écrits. Ceci est une pierre de plus à la mosaïque. » avait expliqué ce responsable de la plus importante collection d’archives sur Einstein à l’université hébraïque de Jérusalem.

En tout cas, ces notes sont bien parties pour être les plus chères de l’histoire. La question est, à combien s’élèvera l’enchère.

Crédits Image

Mots-clés insolite