Devil May Cry premier du nom annoncé sur Switch

Vous qui avez donné de vos deniers pour acquérir Dragon’s Dogma sur Switch et ainsi inciter Capcom à s’investir davantage sur cette plate-forme, vos efforts ont été soient vains, soient insuffisants. L’éditeur japonais vient ainsi d’annoncer un nouveau portage d’un titre vieux de plus de 15 ans à l’origine : Devil May Cry.

Jusqu’à présent, Capcom ne s’est risqué sur la Switch de Nintendo qu’au travers de ressorties. Rien à voir avec les débuts de la Dreamcast par exemple qui avait eu même droit à quelques exclusivités de choix (Power Stone, Project Justice…). Et avec cette nouvelle annonce, la frilosité de l’éditeur nippon se vérifie une fois encore.

crédit site officiel de Nintendo

On nous informe ainsi que Devil May Cry débarquera cet été sur Switch. Une bonne nouvelle en soi pour tous ceux n’ayant pas eu accès à une PS2, une PS3, une Xbox 360, un PC, une PS4 et enfin une Xbox One, où ce titre est sorti puis ressorti dans une robe HD (en ajoutant du 60 Hz pour l’Europe et le retour des contrôles japonais pour l’ensemble des versions occidentales).

Devil May Cry sur Switch, mais uniquement sur l’eShop

Celles et ceux qui espéraient une version rabotée de Devil May Cry 5 (et il y avait de quoi en voyant comment Super Street Fighter IV avait été adapté sur 3DS) ont en revanche pu soupirer une énième fois. Et qu’importe qu’on leur sorte que le premier Devil May Cry est probablement l’un des épisodes les plus aboutis de toute la franchise, un premier contact leur révèlera des contrôles évidemment moins souples que le tout dernier volet en date.

Un point à signaler et qui concerne aussi bien les joueurs japonais qu’occidentaux, la version Switch de Devil May Cry ne sera accessible que sur l’eShop. Dans ces conditions, la tarification devrait être un élément déterminant pour le joueur un minimum intéressé, en sachant que cet épisode seul dans sa mouture HD dématérialisée vaut 19,99 euros sur le PlayStation Store. En se disant que le possesseur de Switch craquera de toute façon à 29,99 euros rien que pour jouer d’Ebony et d’Ivory n’importe où, Capcom aura probablement raison.